Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 17 - 2019 - sujet 1

 

 Punaises  !

psyc.jpg

Dr X : Vous avez raté plusieurs séances, Madame A !

Elle : Oh, pardon, Docteur, pour ces absences. Il ne m’est pas possible de sortir de chez moi, ces derniers temps.

Dr X : Et pourquoi donc ?

Elle : C’est terrible, ma chambre d’amis devenue mon bureau est infestée de punaises …

Dr X :  … de lit ?

Elle : Oh, non … au moins si elles étaient gorgées de sang et sautillaient de part et d’autre, je saurais que ce sont des punaises de lit qui infectent en ce moment nombre d’hôtels, palaces compris. Les miennes sont plutôt statiques et ne bougent pas. Elles se contentent d’occuper deux pans entiers de murs.

Dr X  (de sa main gauche, tortille machinalement sa moustache taillée et relevée en pointe) : Mais c’est horrible !

Elle : Je ne vous le fais pas dire !

Dr X : Dites-moi tout. Quand est-ce arrivé ?

Elle : Depuis que ma tête s’est cognée contre le réverbère. Vous me connaissez… jamais une goutte d’alcool… je ne bois pas, je ne fume pas … Que m’est-il arrivé ? Pour ne plus voir et me cogner partout et à tout moment …

Dr X : Il vous faut peut-être changer vos lunettes ?

Elle : Aucun souci de ce côté-là. L’opération de la cataracte s’est bien passée, je ne vois plus double… Non il y a autre chose. Quelque chose de plus pernicieux.

Dr X : Quoi donc ? Essayez d’être plus précise. Faites un effort. Je ne peux pas vous aider si je ne peux savoir exactement ce qui vous est réellement arrivé.

Elle : J’entends des voix de temps en temps et ça m’ennuie.

Dr X (lisse sa moustache) : Quel genre de voix ?

Elle : Des Voix bizarres. Des Voix d’outre-tombe. Venues, je ne sais d’où. Avec des litanies ineptes qui martèlent ma tête. Elles ciblent ma sérénité à peine retrouvée …. Avec tous ces hackers qui pullulent sur internet et autres prédicateurs obscurs, j’ai peur de tomber dans le panneau… Vraiment peur. Une particulièrement m’angoisse. Une Voix mielleuse, fourbe. Elle ne cesse de me convaincre que j’obtiendrai tout ce que je désire si j’exécute tout ce qu’elle m’ordonne de faire. Elle me pousse à faire des choses que je ne veux pas… A fomenter, je ne sais quoi. Elle me pousse, elle me pousse … et n’arrête pas de me dire que c‘est elle, et elle seule, qui détient la Vérité en tout. La Vérité avec un grand V.

Dr X : Qu’avez-vous fait avant de venir me voir ?

Elle : J’ai acheté deux boîtes de punaises …

Dr X : ?????

Elle : Vous savez ce petit clou à tête ronde et plate, à pointe courte servant à fixer les feuilles de papier sur le mur. J’ai donc acheté deux boîtes à Carrefour. La première avec des têtes de toutes les couleurs et la deuxième beaucoup moins chère avec une tête neutre ayant pour seule couleur celle du métal qui la compose …

Dr X : Qu’avez-vous fait avec ces punaises ?

Elle : Lorsque la Voix se manifestait et me dictait ce qu’il fallait que je fasse, je notais scrupuleusement tous les détails sur une feuille blanche que je fixais ensuite avec une punaise monochrome sur le mur de gauche. Je ne manquais jamais de noter la date et l’heure où avait eu lieu la Voix. Puis je m’accordais un quart d’heure de réflexion pour peser le pour et le contre. Ensuite comme ce qu’elle me dictait habituellement ne montrait rien de positif, ni de réjouissant, j’écrivais alors ces mots NE PAS ME LAISSER EMBOBINER ou plus simplement NE PAS CROIRE, NE PAS FAIRE, LAISSER TOMBER … sur une feuille en couleur que je fixais sur le mur de droite avec des punaises rouges, vertes ou jaunes …

Dr X : Qu’avez-vous fait ensuite ?

Elle : Un jour, excédée par tous ces ordres mortifères qui se répétaient, j’ai alors osé élever la voix, la mienne cette fois, pour répondre à cette Voix funeste : 

 

« Bien rasoir ce que tu ne cesses de me demander… Il te manque vraiment de l’imagination ! Connais-tu au moins ce que la joie signifie pour un être humain ? Avec toi, il n’y a que souffrance et oppression. Il n’y a que soumission à tes ordres. Aucune liberté nulle part… »

 

Et depuis ce jour-là, elle me laisse tranquille. Mais suis-je vraiment à l’abri ?  J’éprouve toujours une certaine appréhension quelque part. Et c’est pourquoi je suis ici pour vous demander votre aide. Comment me débarrasser de ce harcèlement insidieux qui ne dit pas son nom? Comment jeter aux orties cette néfaste obsession ? J’ai besoin de vos lumières. J’ai besoin de vos conseils, Docteur.

 

Dr X : Vous avez bien fait de réagir ainsi. Vous avez su rééquilibrer le rapport des forces et ne plus vous cantonner dans le rôle de victime… Cependant, il reste encore un détail à résoudre, ici et maintenant…. (Il prend le combiné du  téléphone et tout en lissant voluptueusement les pointes de sa moustache, dicte ces mots à sa secrétaire) : Isabelle, vous annulez tous les honoraires que Madame A me doit encore, y compris ceux des rendez-vous manqués. Vous effacez tout ce retard de paiement. Oui, tout, je vous dis.

Elle (émue aux larmes) : Oh, merci infiniment, Docteur. Avec ma toute petite retraite, je ne savais pas comment …

Dr X : Rentrez tranquillement chez vous. Il n’y a plus de danger. Ni celui de la Voix, ni celui de mes honoraires. Surtout essayez de bien dormir ce soir. Et tout rentrera dans l’ordre.

hymalaya.jpg

Disant au revoir à une Isabelle tout sourire, elle quitte le cabinet médical, le cœur léger, la tête remplie de punaises de toutes les couleurs devenues, comme par miracle, des écharpes arc-en-ciel flottant majestueusement au vent venu des cimes de l’Himalaya. 

 

Elfina

Ermitage-sur-Lez

08/10/2019



08/10/2019
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 172 autres membres