Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 18 - 2022 - sujet 2

A18s2.png

 

Le cirque espiègle débuta sa représentation en pleine cacophonie générale générée par la foire en plein air.

Instantanément, le silence se fit.

 a18s2b.png

Le funambule, entouré d’un vol d’étourneaux, avançait dans le ciel.

Au-dessus de lui, un nuage opalescent planait, rendant l’atmosphère mystérieuse.

L’assistance assidue levait les yeux vers l’artiste, si maigre qu’on aurait dit un cadavre ambulant, clown triste dont la profonde gentillesse perçait à travers les expressions du visage.

Cette escapade éphémère dans le monde des rêves nous faisait oublier notre triste réalité.

 

N’est-ce pas là le plus grand mérite des artistes ?

JeanBat



04/11/2022
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 390 autres membres