Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 19 - 2019 - 1er sujet

1 (162).jpg

La glace de la salle de bains me transmet une figure

Qui ne me parait pas très mature,

Figure fatiguée

Figure intriguée,

Figuré ridée,

Figure déjà usée,

Figure d’une autre,

Qui est peut-être la vôtre.

Ce n’est pas mon visage,

Plus de trace de bronzage ;

Visage pâle comme l’auraient dit les peaux-rouges,

Visage blanc comme une courge.

 

Halloween, tu tiens ta vengeance ;

Si c’est toi, un peu d’indulgence,

Je n’ai pas sortie les enfants

Comme tous les ans,

A la quête de bonbons,

Ils étaient furibonds.

Il pleuvait abondement,

Le temps, un grand chambardement.

Les portes seraient restées fermées,

Je peux vous l’affirmer.

 

Ce visage n’est pas le mien,

Vous le savez très bien.

Ce n’est pas celui que les autres vont voir,

Je veux rester dans le noir.

Je ne peux leur montrer un tel regard,

Ils me regarderaient avec des yeux hagards,

Leur regard m’anéantirait,

Ils me mentiraient

Me flagelleraient

Me révéleraient.

 

Le regard de l’autre est une baïonnette,

Qui me prend pour une minette,

il me fusille à bout portant

Comme tout incompétent.

Rempli de peinture diverses

Mon visage n’est plus en détresse,

Mais ce n’est plus le mien,

Il se confond avec le tien.

Dans le tien, je suis engloutie

Et presque emboutie.

 

Ce regard que je fuis dans la glace

Me laisse de glace.

Il me fait peur,

Mes rides me renvoient ailleurs,

A la mort de maman couchée dans son cercueil,

Son visage pur, était ridé malgré des bains de tilleuls.

Elle ne se maquillait pas

Pour elle, aucun tracas,

Elle se voyait telle qu’elle était,

A personne elle ne mentait.

 

Daniel (01/11/2019)

 

Découvrez le blog de Daniel ici :  Daniel

 

 



02/11/2019
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 177 autres membres