Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 19 - 2023 - Sujet 1

a19s1 la reinette.jpg
 

Je me présente Emma, femme banale à l'approche de la quarantaine, menant une vie des plus ordinaires : métro, boulot, dodo. Pas de compagnon, si un vieux chat sauvage caractériel qui vient me voir en dernier recours, une copine mariée, mère de 4 enfants à qui je sers de baby-sitter lorsque la nounou fait faux bond.

Je pars, comme tous les ans, au fin fond de la campagne m'occuper de ma vieille tante Léonie : vacances peu excitantes !

Le car s'arrête dans une minuscule station-service et le chauffeur nous annonce 10 minutes de pause. Les toilettes sont à l'extérieur, il faut demander la clé à l'accueil. Je reviens tranquillement de ma mission quand, soudain, j'ai des sueurs froides : le car a disparu !!

On me dit qu'il est parti il y a 5 minutes…. Hébétée, je me laisse tomber sur une chaise. Ma valise est dans le ventre du monstre. Je n'ai avec moi que mon sac-à-dos, ma montre et mon portable. Le comble : le prochain car passera dans quelques jours !

 

Rosemary entend son portable biper. Jean, le responsable de la station-service lui explique qu'il a un oisillon tombé du nid et a pensé à elle pour s'en occuper. Intriguée, cette dernière saute dans sa jeep. À son arrivée, Jean d'un mouvement de menton lui désigne la silhouette prostrée à une des tables.

 https://static.blog4ever.com/2013/07/747085/a19s1b-la-reinette.jpg

Soudain, telle une bouffée d'air, une femme élancée aux cheveux blancs et yeux bleus fait irruption et se précipite vers moi mains tendues. Prof de yoga, Rosemary organise régulièrement des stages pour particuliers et peut me loger. J'accepte avec reconnaissance et me voici grimpée dans une jeep lancée à vive allure avec 2 gros chiens oreilles au vent aboyant joyeusement. Complètement dépassée par les événements, je me laisse porter.

 

Rosemary, du coin de l'œil, observe sa compagne. Emma lui paraît mal dans sa peau, repliée sur elle-même. Éteinte. Aucune étincelle dans son regard. Elle l'installe dans une chambre, lui prête des vêtements et la met rapidement à l'aise, ici personne pour vous juger. Le naturel est de mise. Elle peut rester aussi longtemps qu'elle le désire.

 

Instinctivement, je me sens en confiance, Rosemary dégage une douceur mêlée à une force incroyable. On dirait un étonnant personnage de roman. Ancienne infirmière en milieu hospitalier, elle a été broyée par le système. Le yoga l'a sauvée ! Elle a alors décidé de se retirer du monde urbain et de s' occuper des autres différemment en devenant maître yoga et réflexologue.

 

Perchée sur un haut tabouret, je l'aide à préparer le déjeuner : une chaudrée charentaise. Puis je me dirige à l'orée du bois, je me déchausse et marche pieds nus sur la mousse. Des sensations inconnues mais agréables m' envahissent. Loin de tout, dans la nature, je me sens différente.

 

Rosemary note un début de changement chez la jeune femme quand cette dernière sur une impulsion, décide de rester, prenant pour la première fois une décision la concernant faisant fi des protestations de son patron et…de tante Léonie. Doucement, la prof lui fait prendre conscience de son corps, lui apprend à l'aimer. La nature, fidèle compagne aide aussi la jeune femme sur ce cheminement de construction : longues marches, exercices de respiration, observations de la faune et la flore, alimentation saine non trafiquée provenant souvent du jardin. Rosemary voit lentement se transformer la chrysalide en un joli papillon.

a19s1 romantini d.jpeg

 

Après les salutations au soleil, je danse pieds nus dans la clairière, rythmée par le chant des oiseaux, le bruissement de l'air dans les arbres. J'enchaine avec un câlin à mon arbre préféré. Ressourcée, en rentrant, je croise dans le miroir, l'image d'une nouvelle jeune femme un brin insolente : tête redressée, silhouette souple, cheveux brillants cascadant sur les épaules (adieu stricts chignons), sourire et yeux pétillants. Après de nombreux exercices dans des ateliers divers : sculpture, dessin, écriture, j'ai peu à peu pris confiance en moi.

one-page-business-plan-400976210.png

Mais trêve de bavardages, je dois retrouver Jean, également banquier, pour mettre la touche finale à mon business plan. J'enchainerai, cet après-midi, un rendez-vous avec une agence immobilière pour visiter un local, dans un village voisin, suffisamment grand pour accueillir une librairie-salon de thé, des cours de yoga et des ateliers d'écriture.

 

La Reinette



23/01/2024
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 472 autres membres