Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 2 - 2021 - sujet 4

 

Juste avant l’ondée…

 A2S4.jpg

Un parfum délicat, sensuel de bois de rose

Embaume  les cheveux de la Belle Bendemir

Sur les chemins sableux  qui entend ton gémir ?

Les fleurettes assoiffées que personne n’arrose ?

 A2S4B.jpg

Chuchotement du vent, pépiement de l’oiseau

La grenouille en silence nage, saute et replonge

Dansent courbant la tête des gerbes de roseaux

La nymphe sort de l’eau le cœur ravi d’un songe

Son pied foule la mousse, la caresse est si tendre

Qu’elle s’étale sur le sol, Hô repos enchanté !

Elle ferme ses paupières, que pourrait-elle entendre ?

Sinon la mélodie d’un poème chanté…

 

Et voilà que s’avance la Belle Bendemir

La marche nonchalante, les boucles couronnées

Les fleurettes assoiffées n’ont cessé de gémir

Sans pluie la nuit tombée, tristes robes fanées

Vestiges désolants de leurs multiples charmes

Entreront dans la terre  comme dans un tombeau

Et qui sait si la Belle s’épanchera en larmes

En voyant se mourir ce parterre si beau ?

 

Le regard imprégné de mille rêveries

La nymphe se réveille et voyant Bendémir

S’esquive et s’évanouit  dans les sentes fleuries

L’ondée arrive enfin, on n’entend plus gémir…

A2S4C.jpg

Clohe



18/02/2021
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 292 autres membres