Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 2 - 2024 - Sujets 1.5, 3a, 3b

 

Face à la grande prêtresse

 IMG_20240115_202703.jpg

Jean Bat, vieux professeur de littérature bougon, faisait les cent pas dans sa bibliothèque où pourtant il restait peu de place, pas même assez pour faire le tour du lit. (Je ne vous ai pas précisé que cette pièce lui servait aussi de chambre).

Ses étudiants, ses collègues, disaient qu’il sentait la poussière et le vieux cuir, sous cape on murmurait aussi qu’il avait dépensé plusieurs dizaines de milliers d’euros pour se faire construire ce lit en forme de livre ouvert (quelle idée ! une fantaisie pareille !! quel original !!!).

IMG_20240115_203054.jpg

 

Ce dont personne ne se doutait c’est que chaque nuit le vieil enseignant entreprenait un nouveau voyage en tournant une page de son bateau-livre.

Il regarda à nouveau sa montre... il était 21H01.

À 21h04’53 très exactement – cette heure coïncidait à sa date de naissance – le professeur tourna la première page de son bateau-livre et se retrouva aussitôt projeté devant une immense page vierge.

Il ne lui restait qu’à patienter, Elle viendrait, Elle ne manquait jamais un rendez-vous.

À 21h07, dans un brillant éclair lumineux apparut donc la Grande Prêtresse des Mots, Maridan.

 IMG_20240115_203315.jpg

  • Bonjour Professeur
  • Mes respects, Dame Maridan
  • En route pour une bonne nuit de sommeil ?
  • Je l’espère
  • Mais auparavant, vous devez écrire, encore et toujours, c’est votre lot
  • Je suis prêt, Ma Dame
  • Alors, allons-y : LIPOGRAMME sans E !
  • Oh Non, tout mais pas ça !
  • Ne cherchez pas à discuter, cela ne sert strictement à rien, à partir de maintenant vous ne devez plus prononcer le moindre mot contenant la lettre E, tout ce que vous direz s’imprimera sur cette page blanche. Moi, par contre, je dis ce que je veux.
  • Dur, trop dur. Propos ardu, tordu, obscur.
  • Allons, allons, le Professeur Jean Bat fait le difficile maintenant, je rêve. Débrouillez-vous et arrêtez de geindre !
  • G.P sortit « La Disparition », gros roman tout à fait inouï...
  • En 1969, 328 pages sans la lettre E, quel exploit, quel maître ce Georges PEREC.
  • Il lui a fallu plus d’un tour dans son sac pour finir son ahurissant roman, gagnant ainsi son pari haut la main
  • Vous l’imitez très bien
  • Aucun n’imita son art. L’imitation paraît toujours un art à abolir pour un bouquin.
  • Mais encore ?
  • Un bouquin plus qu’original, hors tout, un grand roman français. Sans faillir, il s’agit d’un caïd du mot, pas d’un plumitif. Congratulations.
  • Vous commencez à radoter, Professeur.
  • Tout un roman sans l’important truc qui surgit avant F. Oui, il a dû avoir la passion pour son travail fourni, un travail colossal mais amusant. Pour qui lit toujours un roman banal, « La Disparition » aura l’air d’un torchon. Pour ma part, il m’a abasourdi. J’y ai pris grand plaisir.
  • STOP. Ça suffit. Dites-moi quel est votre auteur classique préféré ?
  • Gusta..., Guy..., BALZAC !
  • Et quel roman préfèrez-vous de cet auteur ?
  • L... Cousin PONS
  • Il n’a donc pas de sexe ? Il était transgenre avant l’heure ?
  • ...
  • Un auteur russe ?
  • Dosto..., Pouchk..., Tch..., Non, TOLSTOÏ ! Ouf...
  • Ne faites pas le Gogol ! Mais peut-être avez-vous envie d’une boisson chaude ?
  • Un th..., Un caf..., Un whisky !
  • Sur glace ?
  • On rocks
  • Attention, Jean Bat, l’emploi d’une langue étrangère est interdit, vous ne l’ignorez pas. Mais avouons que vous vous en êtes plutôt bien sorti, passons à... TAUTOGRAMME en C !

 

 IMG_20240115_203700.jpg

 

C’est Chaud ! Colossal Challenge...

Curieux Choix Chère Créature.

Ceci Cité, Cessons Ces Chamailleries.

Comment Contourner Cette Charmante Contrainte ?

Cherchons Calmement...

Copions Commentateurs et Chroniqueurs Comiques,

Cataloguons Copistes Communs

Chatouillons Ce Crâne Cyanosé, Ce Cerveau Croulant

Compensons, Compatissons

Café ou Chocolat Chaud Consommé en Croquant un Cannelé Cuit au Caramel Crâmé

Contribuerait Certes à Conforter Ces Cellules Cérébrales Courbatues

Chasse Chimérique !

En Conséquence, Concluons Coquinement :

« Coq Cavaleur Calin Cherche Croupion Charnu à Cajoler :

Castrez, Châtrez Cette Canaille, Changez Cette Crapule en Chapon ! »

Céline, Chantez Comme Ça Cette Célèbre Comptine Canadienne !

 

  • C’est Correct, Cher Connaisseur, Cessons Ce Convivial Combat.

Vous êtes quitte pour ce soir, mais je reviendrai très bientôt vous tourmenter

Vous le savez, un jour, je vous aurai, je vous aurai !

 

Sur ces fortes paroles, Maridan, Grande Prêtresse des Mots, leva et écarta ses bras vers le ciel et frappa dans ses mains.

 

Instantanément, Jean Bat se retrouva sur la première page de son bateau-livre.

Il tira la couverture à lui, quitta son air bougon.

Ses amis étaient là, autour de lui :

Alexandrins, anagrammes, liponymes, métaphores, catachrèses, allitérations, syllepses, oxymores, haïkus, acrostiches, pangrammes, hyperboles, litotes, périphrases, ellipses, calligrammes, sophismes, antanaclases, virelangues, métonymies, zeugmes, euphémismes, bathos, il ne manquait personne.

Une contrepèterie célèbre lui revint alors en mémoire :

« Quel beau métier, professeur ! »

Il esquissa un sourire, puis s’endormit du sommeil du juste.

 

JeanBat



15/01/2024
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 456 autres membres