Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 3 - 2019 - sujets 1 et 2

Sujet 1 - logo-rallye

missel.jpg

Le destin de Berthe

 

Berthe n'oublie jamais l'essentiel : son petit missel revêtu de cuir noir. Généralement, elle ne va jamais à la basilique sans avoir pris connaissance du psaume du jour. Le curé la fait intervenir pour les offices.

 

Mais ce matin-là, quand il lui demande de lire le psaume pour les obsèques de ce pauvre bedeau, elle lui octroie un refus catégorique. C’est la première fois qu'elle rechigne. Normalement, elle se serait pliée en quatre pour monter près de l'autel pour parler dans le microphone. Elle adore le faire fonctionner en appuyant sur le petit bouton rouge. Elle adore parler lentement, ses lèvres tout près du microphone... Elle le reconnaitrait parmi tous, il a une odeur un peu acide, unique, l'odeur de sa bave à elle et cela lui plait. Son rapport avec cet objet est presque sensuel...Berthe n'a nulle conscience du ridicule qu'elle dégage quand elle suçote ce micro... Elle y va toujours avec entrain.

Mais, intervenir pour rendre un hommage à Bernard, ce bedeau ventripotent ? Non !il y a des limites ! Berthe n'hésite pas une seconde pour choisir entre pardonner le bécot du bedeau ou abandonner la lecture des psaumes : elle ne lira pas ! C'est ainsi !

Le curé essaie de la faire parler, de la raisonner. Il lui parle de « Pardon », Berthe lui parle « d'Abandon ».

Le bedeau est mort.

roscoff-bedeau.jpg

Berthe, les yeux emplis de larmes, avoue qu'elle est secrètement amoureuse de Bernard depuis l'enfance...

Seule, à tout jamais seule, elle le restera jusqu'à la fin de ses jours. Elle se le promet !

C'est son destin.

 

 

Sujet 2 - Tautogramme en B

 

b.jpg

Berthe

Berthe brasse un bouquet de boutons d'or. Bigleuse, Berthe bute sur un bibelot dans la basilique et Boum ! Badaboum ! Berthe bascule ! Sa bobine bute sur le bord bancal du Bouddha en bois. Bing  ! Le bonhomme bientôt bouscule la bigote tel un boomerang ! Bientôt la belle sent un brasier boursoufler ses boyaux. Berthe brame alors des borborygmes, babilles digne d'un baryton bien barbu. Bien blanche, Berthe bredouille, bafouille des billevesées...

 

Bernard, le bedeau bossu, bien qu'en bisbille avec Berthe, boite en béquilles jusqu'à la bécasse qui baigne dans sa bave. Blasé, ce blaireau boulotte son bonbon bleu et blasphème sur Berthe. Puis le bonhomme bourré, bêle comme un bélier et braque ses béquilles sur le Bouddha. Ce blaireau balance la bouteille d'eau bénite sur Berthe. La bigote blessée bigle sur le bestiau qui se baisse pour lui baiser le bords de ses... Berk !! Berthe beugle, lui broie ses bras... Et passe le bedeau. BING ! BANG !

Quand le bedeau bécote... La bigote boxe  !

 

Baobab



06/02/2019
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 181 autres membres