Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 3 - 2023 - Sujet 2

 

 Petit bouton de culotte



C’était un tout petit bouton

même pas nacré, banal, tout rond,
qui avait vécu dans le noir

trop longtemps, au fond du tiroir

d’une mercerie de village
parmi des rejets d’un autre âge,

 jarretelles, pompons, franges, rubans

et autres riens affriolants...
1.png


Mais enfin ! Qu’avait-il en tête,

ce petit bouton de braguette ?

Il avait, croyez-le ou non,
tout à coup pris la décision

de se lancer dans le combat,

d’abandonner le célibat
d’oublier les bleus et les bosses,

de convoler en justes noces.

Il rêvait, vous le devinez,
de trouver chaussure à son pied,

 de croiser une boutonnière,

 élégante, de bonne manière,

faite pour lui, juste à sa taille

pour de parfaites épousailles.

 

Après un temps de réflexion

d’angoisses, de tergiversations,

et des nuits d’intenses tracas,

le petit bouton s’en alla

quérir, par souci de bien faire,

 l’avis d’une fermeture éclair

 qui traînait sur un coin de table

et lui paraissait fort aimable...


- « Bonjour chère amie, lui dit-il,

je vis des moments difficiles,

dépareillé et solitaire...
Pour mettre fin à ce calvaire,

consentiriez-vous à m’aider

ou bien est-ce trop demander ? »
2.png

- « Oh, répond-elle, reprenez-vous !

Comme une vis veut son écrou,

vous voulez votre boutonnière

 bien ajustée, pas chicanière ?

 Tenez ! Regardez, la voilà !

 Tous deux vous feriez un tabac ! »

dit-elle, montrant une culotte plus froissée

qu’une papillote dont la boutonnière délaissée

 n’avait plus raison d’exister !

- « Mais, répond le petit bouton, tout étonné,

 les yeux tout ronds, ce caleçon, pour le fermer,

 ne pourriez-vous pas le zipper ? »

- « Bouton, vous vous montrez naïf...
Je suis plus pointue qu’un canif !
Si on m’appelle à la rescousse
vers cette peau précieuse et douce,
ma raideur et mes dents de fer
vont lui faire endurer l’enfer !
Imaginez-vous les griffures,
les pincements, les écorchures
dont je pourrais être accusée !
Je préfère ne pas y penser ! ...
Et c’est pourquoi, dans mon esprit,
cette belle idée a surgi...
De la douceur, du savoir-faire,
une élégance légendaire,
vous avez toutes ces qualités !...
Alors mon ami, par pitié
ôtez-moi du pied cette esquille ,
sauvez les bijoux de famille !
Concoctez-leur un nid douillet !
Oh ! Dites-moi oui, s’il vous plait ! »

 3.png

 

Alors l’humble petit bouton,
même pas nacré, banal, tout rond,
a consenti à cette instance
de la plus haute importance.
Depuis, de la même manière,
d’autres bien jolies boutonnières

ont retrouvé sur des caleçons
leur vraie place auprès d’un bouton...
Et ces duos, ces corps à corps,
sont pour nous de petits trésors.

Alterego



02/02/2023
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 468 autres membres