Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 4 - 2018 - 1er sujet 2ème phrase

 

La fillette fut la première à entendre le coup puissant contre la porte.

(Elle s’appelait Sarah…)

 enfant porte.jpg

Coup de grâce

 

Sarah sursauta et se précipita aussitôt vers la porte. Un soldat en uniforme se tenait droit dans l’encadrement, le bras levé, le poing encore serré pour cogner encore une fois. À cette époque, toutes les familles redoutaient ce genre de visite impromptue. Chaque fois que l’on entendait frapper s’installait un malaise. L’estomac se tordait sous la hantise d’un malheur. On craignait que le pire soit arrivé. La guerre n’offrait que des drames. Tous les foyers de cette campagne tranquille avaient perdu un père, un frère, un cousin…

 

D’une main tremblante, Sarah tourna la poignée en criant à sa mère de venir la retrouver. On entendit ses pas précipités dévalant l’escalier. Le visage terrifié, la dame, encore en vêtements de nuit maladroitement dissimulés sous une robe de chambre fatiguée, traduisait son angoisse. Serrée sur Sarah, elle passa son bras autour de ses épaules, comme pour la protéger d’une terrible catastrophe. Solidaires, la maman et sa fille fixaient d’un œil inquiet l'air austère du combattant lourdement décoré. Un léger sourire élargit brièvement les lèvres du général qui roulait nerveusement sa casquette entre ses mains écorchées.

 

–        Pardonnez-moi de vous réveiller si tôt, mesdames, mais je dois vous annoncer…

 

Les deux femmes en se regardant se mirent à sangloter.

 

–        Une triste nouvelle? s'exclama Sarah, pour compléter la phrase.

 

Sur ce, le soldat leur tourna le dos et descendit l’escalier de bois pour se diriger vers la jeep kaki. Un jeune homme en débarqua soutenu par des béquilles. En voie de guérison, le fils revenait à la maison.

 

Ghislaine Coutu Genest



04/06/2019
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 168 autres membres