Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 5 - 2020 - sujet 2

 

Au comptoir du café du village, un dimanche à l’heure de l’apéritif :

(à lire « avèque l’assent »… »)

 a5-2020-s2.jpg

Le patron du bar :    

- Ho Marcel ! C’est à cette heure-là que tu arrives ? Tu es bien en retard, dis ! Tu es resté endormi ? Tu as bagnaudassé au lit avec ta femme ?

 

Louiset :

- Ah ! Ça doit être ça, tu as raison, Gastounet! Le cafin du dimanche matin, c’est sacré !

 

Pascal :    

- Eh bé ! Tu en fais, une tête ! Viens un peu t’incrussoir avec nous, va ! Qu’est-ce qui t’arrive ?

 

Marcel :  

- C’est ma femme, la Toinette. Je viens d’apprendre qu’elle a un amant !

 

Louiset :   

- Alors ça ! J’en suis tout péfrige !

 

Le patron du bar (en aparté)

-Tu parles ! Une craquette qui fétarade à tous les bals du canton, ça n’a rien d’étonnant !

 

Pascal : 

- Ne l’esgourde pas Marcel ! C’est qu’un baratateur !

 

Le patron du bar : 

- N’empêche que sa brivoule, je l’ai vue pédaloutier derrière ton estravon, pas plus tard que la semaine dernière ! Elle s’espergationnait toute nue dans la rivière !

 

Pascal :

- Qu’est-ce que tu insinues là, avec tes quendirages, dis ?

 

Manashvichoul de colère, Marcel décoche un filichard coup de poing dans la figure de Pascal, qui tombe à la renverse.

 

Pascal :

Tu peux te la garder, ta lampirougne ! J’en veux sûrement pas ! C’’est qu’une filouteuse ! Elle te varidule à l’oreille, elle te fait des délicaresses qui te rendent les hommes tout plectrisses ! C’est pas le genre de femme qu’il faut épousailler, ça, Marcel ! C’est une « mélissessuelle » !

 

Marcel ( dans un élan spasmolyrique  témoignant de sa turbulescence ) :

- Cette fois, tu vas trop loin , Pascal ! Et ma femme, je te la donnerai pas ! Je la laisserai jamais à personne ! Tu m’esgourdes bien là ? A PERSONNE  ! DEGUN !

 

Et bombant le torse, fier comme le « bar-tabac » qu’il quitta d’un pas majestueux marquant son honneur et sa dignité bafoués, Marcel cointourna la rue, vociféragitant toujours son poing levé.

 

Christine

 

bagnaudasser

Flâner

batarateur

En argot, un batarateur se dit d'une personne qui parle tout le temps pour ne rien dire.

brivoule

bipède femelle à grandes pattes ressemblant à un émeu. Le mâle s'appelle un brivoulet

Cafin

café + calin le matin, qui se décline en serré, Long, ou allongé

craquette

jeune fille jolie et peu farouche

Epousaillé

épousé à l'ancienne

Esgourder

Ecouter

Espergationner

Verbe du 1er groupe. S’asperger à grande eau

Estravon

cabanon octogonal

Fêtarader

Faire la fête en paradant

Lampirougne

Nom féminin. Petite lutine qui passe ses journées à râler contre tout et n’importe quoi

pédaloutier

détaler à toute vitesse

péfrige

stupéfié, abasourdi

S’incrussoir

S’incruster en s’asseyant

Variduler

Verbe 1er groupe – Murmurer de douces mélopées à l’être aimé

quendirages

Commérages, qu’en dira-t-on

Délicaresse

Caresse douce

filichard

violent

Filouteuse

Adjectif qualificatif : coquines, malines, rusées

manashvichoul

Adjectif qualificatif : tremblant

melisexuel

se dit de la sexualité sans condition de genre ni d'espèces chez les animaux

plectrisse

attendri, ému

Turbulessence

Nom féminin, sentiment amoureux, mélange de tendresse, de douceur qui fait voir 36 chandelles à

 

ceux qui en sont atteints.

spasmolyrique 

Adj. Se dit de spasmes de la respiration accompagnés de port de voix mi-chanté mi-hurlé

 



30/01/2021
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 300 autres membres