Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 6 - 2020 - sujets 1 et 4

Sujet 1

a6b.png

 

 Nous et lui

 

Il fait le beau, c’est si facile. Il est bien doté, il a eu de la chance. C’est lui que l’on vient photographier, c’est lui qui illustre tant de cartes postales qui traversent le monde.

 

Et toutes ces familles qui viennent déjeuner sous ses fleurs roses dans les jolis mois d’avril. On organise même des jeux en sa présence. On admire ce penchant auguste, cette forme merveilleuse qu’il a su garder au long des années.

 

Personne ne nous remarque derrière, oui regardez bien au fond, couleur sombre, sans âme, me voyez vous au milieu de mes compagnons de misère ?

Mais nous résistons au vent nous, au souffle, aux pluies et aux tempêtes et nous ne plions pas.

Nous nous élançons vers les cieux avec majesté et grandeur.

Nous sommes d’une robustesse à toute épreuve bien droits, stoïques, courageux, nous sommes évidemment nécessaires.

Indispensables à la survie de la forêt, de la vie naissante qui s’y déroule et finalement des beautés sauvages qui s’y renferme.

 

Alors tu peux continuer à faire le beau, à te vanter… tu n’es pas la vérité de la forêt.

 

Sujet 4 - ronde de mots

maigret.jpg

 

                            En quatrième vitesse

 

Maigret après 25 ans de carrière savait bien que l’anonymat ou du moins la discrétion quand il arrivait sur une affaire risquait d’être limités.

L’événement cette fois ci était d’importance. Un chef de parti d’opposition assassiné….

Et évidemment c’est à lui qu’on avait confié l’affaire. Il s’en serait volontairement passé. En fin de parcours, il aurait souhaité plus de calme.

Impossible de joindre son adjoint et le Ministre qui demande évidemment des résultats rapides.

Il était admis que la victime était  rentrée seule cette nuit-là.

Quand il entra dans la suite du Crillon, il remarqua bien sûr le bougeoir brisé sur le tapis qui s’était consumé quelque peu.

La femme que l’on avait trouvée sur les lieux était en pleurs mais s’était exprimée avec lucidité.

Elle avait dû se défendre contre un homme odieux qui avait tenté de l’agresser et avait frappé l’agresseur.

Il avait pu observer cette femme et écouter son témoignage. Un cas classique de légitime défense.

On trouva son avis judicieux puisque l’affaire fut classée très vite.

 

François



12/04/2020
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 235 autres membres