Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 18 - 2022 - Sujet 1

 Ce qui me révolte

 A18S1.jpg

J’ai grandi avec la conviction que la nature est « injustement » injuste. Elle ne donne pas les mêmes opportunités à tout le monde, mais impose que nous ayons tous les mêmes réactions face aux problèmes qui surviennent.

Ce qui me révolte particulièrement est que l’on n’a pas vraiment le choix de décider de notre sort. Notre venue au monde n’a pas été de notre choix et notre décès non plus. Malgré tous ces évènements indépendants de notre volonté, nous devons apprendre à nous comporter, à vivre et à grandir, à nous ouvrir et accepter les autres.

 

Parlant de la naissance, certains ont l’avantage de naitre dans un environnement plutôt « stable ». Par stable, nous désignons un environnement adéquat, où toutes les conditions semblent être réunies. Il s’agit de conditions financières, familiales, etc. contribuant au développement socio-économique, personnel… d’une personne. Contrairement à quelqu’un qui nait dans un tel environnement, celui qui nait dans un environnement contraire – où toutes les conditions nécessaires au développement de ce dernier ne sont pas réunies – , se voit déjà privé, ou limité dans ses choix.

 

Les conséquences de naitre dans un « environnement nocif » sont dans la plupart des cas, très désastreuses. Ces conséquences résultent souvent d’une chaine d’actions conduisant à une situation de non-retour. Un exemple de chaine d’actions débouchant sur un résultat désastreux, à l’exemple d’une famille dans laquelle toutes les conditions précédemment citées, ne sont pas réunies :

 

  • Un désintéressement des parents vis-à-vis de leurs enfants, eux-mêmes assez déroutés et ne contrôlant plus leur propre existence ;
  • Ces enfants, abandonnés et laissés à leur sort commencent à prendre des décisions et à fréquenter de mauvaises compagnies, et
  • cette succession de mauvais choix les contraignent ensuite à commettre des actes qui, dans certains cas, sont irréparables.

 

En somme, c’est une situation qui me révolte particulièrement mais je ne commets pas l’erreur d’oublier que le monde ne peut pas être parfait. Ces situations d’inégalités peuvent être réduites mais ne disparaitront pas totalement ; ou peut être que si, mais dans un monde parallèle.

 

Larissa



04/11/2022
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 390 autres membres