Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 6 - 2023 - Sujet 1

 

 

Sauvons le patrimoine

 

Dans le pays, la révolte gronde. De très nombreux groupes saouls de paroles vaguement « révolutionnaires » propagent leurs idées ineptes et participent à des activités illégales voire dangereuses.

 

Leur inculture est telle qu’ils s’attaquent aux bâtiments historiques, barbouillent de magnifiques statues, ou se collent aux tableaux, au risque de les endommager irrémédiablement.

 

Très en colère contre ces nouveaux barbares, révolutionnaires de pacotille, le président et son ministre de la culture après une nuit de difficile, apparaissent sur le perron du palais national pour informer la population d’une décision pouvant paraître extravagante « mettre à l’abri, sauver de la destruction, le plus d’œuvres possible ».

 

 Ils affirment que sans cet effort, l’histoire, la culture seront mortes pour le futur et l’humanité disparaîtra, et que les bourriques incultes doivent rentrer à l’écurie.

 

Nombre de personnalités des arts, politiques, et de simples citoyens le rejoignent sur ce constat et approuve sa décision.

 

Fort de ces soutiens unanimes, tous les membres du gouvernement se ruent sur leurs téléphones, mails afin de prévenir conservateurs de musées, maires, préfets et toutes autorités de cette entreprise d’envergure afin que dans chaque ville, village, qu’ils devront dresser des listes précises des œuvres qui doivent être sauvegardées.

 

Restaurateurs, artisans d’art sont mis à contribution pour veiller à l’emballage correcte de ces magnifiques trésors.

 

Les choix sont difficiles, cornéliens. Que faut-il sauver pour le futur, les statues antiques qui ont traversé les siècles ou les modernes faites de bric et de broc ? Les tableaux des impressionnistes ou les barbouillages de tagueurs ? Des discussions animées ont lieu partout, mais l’urgence est telle que c’est l’autorité supérieure qui a le dernier mot. Les arts anciens ont la primauté, et quelques modernes soigneusement sélectionnées pour leur intérêt culturel pourront faire partie du voyage.

 

Enfin, tout est prêt, des milliers de camions préalablement réquisitionnés chargés, et escortés par l’armée convergent en longs convois vers un lieu tenu secret, un vaste réseau souterrain apte à recevoir autant de caisses parfois monumentales.

 

Cette opération menée à bien, après beaucoup de sueur versée à effectuer ces transferts, tous ont posé pour la photo en bras de chemises, fatigués mais heureux du travail accompli pour la postérité.

 

Pivoine

a6s1.png



14/04/2023
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 456 autres membres