Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 8 - 2024 - Sujet 5

 

 

La Belle Endormie

 a8s5.jpg

Je suis sortie de mon long sommeil par des voix dans le jardin. La clé tourne dans la serrure et la porte s’ouvre en grinçant. Il faut dire qu’il y a bien longtemps que je suis inhabitée. Autrefois, je résonnais de cris d’enfants, d’éclats de voix, de rires et de disputes. Puis, un jour, portes et fenêtres se sont fermées, le silence est tombé et je me suis endormie. .De gros moutons de poussière, toiles d’araignées m’ont peu à peu envahie. Dehors, ronces et mauvaises herbes ont rampé, recouvert le jardin et atteint mes murs.

Les volets s’ouvrent difficilement en couinant et la lumière fait irruption dans les pièces.  Aveuglée, je cligne des yeux, je n’ai plus l’habitude de l’éclat du soleil.

 

Des enfants cavalent dans l’escalier et se disputent déjà l’attribution des chambres. Quelle douce joie d’entendre de nouveau des voix juvéniles tempérées par les voix calmes des adultes !

Une caravane fait son apparition dans le jardin.

Le soir, le silence retombe mais, je les entends parler doucement dans le lointain, chanter. Un feu de bois crépite joyeusement.

 

Le lendemain matin, je suis réveillé par des raclements. On tire, on traîne des meubles. Bientôt la cour est envahie de mobilier. A droite, ceux que l’on garde, à gauche ceux qui partent chez Emmaüs.

Rapidement une migraine affreuse me saisit. Le bruit de la masse est assourdissant, le mur entre la cuisine et le séjour est abattu. Le marteau prend la relève, suivie par la perceuse et la cireuse.

Fichtre ! Je regrette presque les jours où il n’y avait personne. Mais il parait qu’il faut souffrir pour être belle !!

La peinture entre dans la danse, mais le crissement des pinceaux sur les murs est doux et relaxant à entendre.

Peu à peu, je retrouve une seconde jeunesse.  Mes volets décapés ont pris une jolie couleur vert tendre. J’ai droit à de nouvelles portes et fenêtres. L’intérieur sent bon la cire des parquets qui ont retrouvé leur teinte blonde, salles de bain et cuisine ont été refaites intégralement.  L’ameublement est un savant mélange de meubles anciens et contemporains. La décoration est douce et l’ensemble lumineux. Le soir, la famille se retrouve devant une belle flambée dans la cheminée nouvellement ramonée. Les enfants aiment se regrouper devant pour lire ou jouer paisiblement.

a8s5c.jpg
 

Autrefois, j’étais considérée comme une demeure bourgeoise. Tapisseries, tentures, rideaux et doubles rideaux masquaient la lumière. Tout était calfeutré, il était hors de question que le soleil abîme les tissus.

Maintenant c’est l’inverse, la lumière rentre à flot dans les pièces mettant en évidence l’élégance du lieu.

 

Les extérieurs ont également pris un coup de propre. Les ronces ont disparu, un motoculteur a retourné la terre. De nombreuses plantations ont été effectuées, respectant l’ancien tracé, et d’ici peu le jardin aura retrouvé son charme d’antan. La cour a été également nettoyée, une table entourée de chaises multicolores a pris place sous la tonnelle où pousse la glycine.

Au fond du jardin, c’est le coin des enfants. Un trampoline, un toboggan trônent sous le tilleul. La caravane est devenue leur maison.

Ma fierté est à son comble quand une belle plaque “la Belle Endormie” est fixée au portail.

 a8s5b.jpg

Un nouveau jour vient de se lever. J’aime cette seconde vie, je revis, je m’étire faisant craquer mes jointures boisées. Bientôt, j’entendrai une cavalcade de petits pieds dévaler bruyamment l’escalier et se précipiter dans la cuisine, saluée par les aboiements joyeux du chien. Une bonne odeur de chocolat chaud et de toasts grillés se répandra dans la maison.

 

La Reinette



21/05/2024
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 468 autres membres