Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 9 - 2021 - sujet 5

Chemin de vie

 

L’écriture donne forme à nos pensées qui parfois tournent à vide, écrire  implique d’établir un lien avec nos émotions et notre vécu. J’ai plus appris de mes erreurs que de mes réussites, les blessures d’amour propre deviennent des leçons de vie efficaces pour rebondir.

Lire ouvre les yeux sur le monde et les différentes cultures. Les livres sont des miroirs dans lesquels on se reconnait avec bonheur, d’autres fois, ils signalent les pièges tendus dans une société aux multiples facettes. La lecture est source de vie, d’apprentissage, d’identifications ou de mise en garde.

 fillette qui court.jpg

Une image d’enfance, me revient en mémoire, me surprend, me donnant le vertige. Je me revois, gamine, descendre en courant les collines que je prenais pour des montagnes, enjambant les genièvres, ivre de senteurs, d’imaginaire, grisée par la vitesse et la prise de risque. Je reviens à la source de ce bonheur et de cette énergie qui, rétrospectivement, me grise. De la même façon, le plaisir de lire a toujours fait écho à ma propre histoire qui peut alors prendre un autre sens. Aujourd’hui ce même réflexe aboutit à un règlement de compte avec mes peurs, une tolérance envers mes erreurs et un désir de faire le point.

Dans la vie réelle ou dans les livres, les récits touchants, parfois proches du naufrage, s’effritent, s’apaisent, rebondissent et finissent par porter des fruits.

La vie est un apprentissage jusqu’au dernier souffle, le monde change ce qui implique de s’inventer au quotidien. Les romans nous renvoient des expériences de vie qui ouvrent en nous des portes en amont et en aval de notre propre vie.   

 

Sylvie



31/01/2022
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 360 autres membres