Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

atelier du 2/12/2014

Avant de lire cliquez sur ce lien, merci

Ronde des mots ou logorallye

Mélancolie, radiateur, incognito, ici, tuer, défi

 

Une fois de plus, la mélancolie le gagne. Assis au fond de la classe, au chaud contre le radiateur, il a franchement l'impression d'être incognito, ici, à tuer le temps. Il s'ennuie de cette scolarité imposée.  Pour lui, le travail d'école n'a jamais constitué un défi. Mélancolique, il se colle contre le radiateur reprenant incognito sa rêverie à défier ce temps qui le tue.

 

Raconter une journée de rêve sans loi, sans besoin d'argent...

 Ciel d'orage

 

Ça flotte. Dur. De l'eau en continu.

Il flotte aussi. Ça baigne !

Lentement, le courant s'apaise et le dépose telle une alluvion sur la rive du fleuve.

Peu à peu, l'orage se tait. Le ciel se rallume des flammes du soleil.

La vie reprend ses droits.

Il se lève.

Une végétation dense, lavée, lui offre ses parfums d'humus, l'invite à cueillir ses baies. Là un poireau de vigne, ici un glaïeul sauvage. Un peu partout, les fleurs de romarin éclaboussent le paysage de leurs petits soleils mauve clair.

 

Il croise un escargot, puis un autre, une multitude. Pourquoi cette hésitation à les cueillir ? Ce n'est pas dans ses habitudes alimentaires. Bien assaisonnés, c'est paraît-il très bon. Équipé d'un panier, il aurait pu en ramasser suffisamment pour le troquer contre ce joli coq dont il rêve pour sa basse cour.

 

Chemin faisant, à l'écoute des arbres et des arbrisseaux qui finissent de pleurer leurs larmes de pluie, il rencontre, toute de voile vêtue, une jeune femme qui lui donne un baiser avant que de disparaître dans une futaie.

 

Dans cette immensité de verts prairials, il s'est doucement

 acheminé vers un hameau. Il était attendu. Les habitants l'accueillent comme un ami trop longtemps absent.

Ils l'invitent au partage du repas. À profusion. Fruits et légumes. Crus et cuits. Nature ou épicés. Parfumés. Tout n'est qu'enchantement.

 

 

Un homme a sorti son oud. Danses et chants s'amorcent, quand, soudainement, un nouvel orage s'abat sur le hameau.

Un bruit de cataracte le réveille.

 

 

 

Il est en nage. Brûlé par le soleil au milieu du désert où il s'est endormi : placide, son chameau vient de bruyamment vider sa vessie !

 

 

Écrit libre autour du thème des pirates ou envahisseurs

 

L'attaque. Soudaine. Le combat bat son plein. Ça vient de tout côté. Avec ses armes, il se défend comme il peut, parant à droite, attaquant à gauche.

La peur d'être submergé.

Telle la vigie du haut de son mât, il voit tout et peut anticiper les coups. Évitant le corps à corps.

Là maintenant, il regrette son manque d’entraînement, de préparation. Il se sent désarmé face à cette sournoise attaque surgie en pleine nuit.

Après un grand flash, la nuit est venue.

 

Enfin, il a réussi à contrer.

Sa parade ? Faire comme s'il coulait : un faux disque dur manipulé.

De derrière son écran de verre, un pirate a tenté de s'emparer de son frêle vaisseau informatique.

Ah non, pas ses photos, ses écrits, ses secrets, ses données !

 

J.E.



04/12/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 161 autres membres