Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier du 3/03/2015

 

Échanges

 

« Qu 'est-ce que le firmament ? » me demande Gian Luca.


« C'est le ciel », lui réponds-je. « C'est un synonyme »

« Et c'est quoi déjà un synonyme ? »

« Eh bien, c'est un mot qui ressemble à un autre par sa signification, par exemple maison et mas, bastide, etc. As-tu compris ? »

« Oui »

« Autre chose »

« Oui. C'est terrible, mais le soir, je suis plus heureux que le matin. Pourquoi ? »

Je dis : certainement parce que c'est la satisfaction d'avoir bien réussi ta journée. Le matin, tu te lèves tout ronchon avec l'impression de ne pas avoir assez dormi et puis dans la journée, soit au collège, soit ici, tes activités te remplissent de bien-être.

 

Il dit : à propos de collège, Ludmina m'en a raconté une bien bonne aujourd'hui

Je l'invite à raconter : « Qu'est-ce qui nage et qui fait des bulles ? »

Driiiiiinnnnnnnnnnnnggggggggggggg

Sauvé par le gong !

« Allo »

…...

« Mais non, tu ne me déranges pas »

…...

« Pas de problème, rendez-vous demain à Occitanie 13h15. »

 

Gian Luca demande qui c'était.

Je dis Mme Feng, tu sais, tu l'as déjà rencontrée.

Il dit ah oui c'est cette vieille dame chic qui écrit des phrases-choc

Je dis exactement. Comment sais-tu pour les phrases choc ?

Il dit : Ben c'est vous qui y avez fait allusion après lecture de ses textes disant qu'ils choquaient comme les photos de Paris Match.

Elle a dit aussi un truc comme : qu'est-ce qui changera la haine en amour, le désespoir en espérance ?

Je dis : ben dit donc, tu as plus de mémoire que moi !

Il dit : cela n'a pas cessé de m'interroger et comme nous n'avons pas eu l'occasion d'en parler depuis…

Je dis Avoue que c'est la magie des coïncidences qu'elle appelle aujourd'hui, alors que tu t'interroges encore sur sa phrase.

« On peut en parler si tu veux. Changer la haine en amour, n'est-ce pas déjà une phrase choc ? La haine procède de la passion. Tu en arrives à brûler ce que tu as adoré. »

« Un peu comme Maman et toi ? »

Me grattant la tête quelque peu gêné, je dis : Euh ! Si tu veux, pas vraiment …. En tout cas pas en ce qui me concerne, je n'ai pas de haine, seulement des essais de bien communiquer quant à tes intérêts affectifs et matériels. Vois-tu fiston, mon avenir est derrière moi, alors que pour toi, il est devant …

Il dit : Je t'arrête, tu es encore trop jeune pour mourir.

 

Dois-je lui parler du mal qui me ronge ? Il est loin d'être sot … il a bien vu ma chute soudaine de poids et, bien que j'essaie de lui cacher la quantité et la fréquence de prises de médocs exigés par la trithérapie, il se doute que quelque chose d'indicible ne va pas.

 

Dois-je lui donner la réponse de Carole mon docteur à ma question de savoir combien de belles années me reste-t-il à bien profiter de lui ? Comment lui dire que je suis rendu à l'état d'étoile filant à toute allure vers de nouvelles galaxies ?

Tiens, ça me ramène au firmament ça !

« Et, à propos, c'est quoi la chute de la blague de Ludmina ? »[1]

 



[1]J'ai posé la question sur la Toile .. pas de réponse, mais beaucoup de sites trouvés renvoyaient à la chanson de JL Aubert « juste une illusion »



04/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 98 autres membres