Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier du 26 septembre 2013 autour du collage

LE GROS LOT

 

-       Voici votre clef, la voiture est à vous désormais !

Je n’arrive pas à y croire, je suis dans un état second et la voix de l’animateur me parvient assourdie. Un coup de coude à ma gauche me fait me ressaisir, ma cousine me ramène au présent. Je souris bêtement et j’avoue que tous les flashes qui scintillent autour de moi me donnent le tournis. Oui, c’est bien moi la grande gagnante de la loterie des cartes postales organisée chaque année par le comité des fêtes de la ville. Je suis la star du jour, demain je serai en photo à la une du journal local, la vedette je vous dis !

On me fait monter dans « ma » voiture, vitres baissées, je salue, « clac, clac » ça crépite. Ça doit bien ressortir ce rouge flamboyant sur les photos, comme elle est belle ! Et puis, ce n’est pas pour dire, mais elle me va bien je trouve.

 

Je partirai en voyage, je ferai le tour de la France, puis de l’Europe. Comme j’ai hâte d’y être ! Elle doit être hyper confortable en plus !

Mais, j’y pense, où vais-je la garer, impossible de la faire dormir dehors ! Et puis, il faut que je prenne une assurance, c’est ma première voiture je ne sais pas combien cela va me coûter ! Et le carburant ! Au prix actuel, le plein ne va pas être donné. Oh là là, comment vais-je faire face à tous ces frais ! Tu parles d’un cadeau empoisonné !

Mon enthousiasme et ma joie se diluent au fur et à mesure, jusqu’à fondre totalement. Retour à ma triste réalité : ma pauvre fille, avec ton petit salaire, ne rêve pas, me dis-je.

Le lendemain, je suis la vedette du quartier. Un ami garagiste a bien voulu me dépanner et me garder la voiture en attendant… En attendant quoi, un miracle peut-être ?

Toute la journée je réfléchis, comment m’offrir ce voyage dont je rêve ? Après avoir payé tous les frais occasionnés par ma belle voiture rouge, il ne me restera PLUS RIEN !

 

C’est alors que la seule et unique solution raisonnable qui me sauvera s’impose à moi : je dois la vendre, adieu rêves, adieu frime d’un jour ! J’aurai connu au moins une fois la « célébrité », je garderai la photo en souvenir.

Mon ami garagiste me propose de contacter une de ses connaissances dans le Midi qui tient une concession de voitures de luxe d’occasion, il devrait pouvoir me venir en aide. Celui-ci accepte sachant que mon véhicule est tout neuf. Je profite donc du week-end pour descendre sur la côte, j’aurai ainsi le plaisir de faire quelques kilomètres au volant de « ma » voiture. En la voyant, l’ami garagiste me rassure tout de suite, il va la vendre rapidement, il a déjà des demandes.

Et en effet, moins d’une semaine plus tard, je reçois un chèque dont le montant me fait vaciller, puis me reprenant je me mets à hurler de joie. Et allez, c’est reparti pour les projets, mais cette fois je sais que je pourrai me payer un tour du monde. En fin de compte, mon cadeau était loin d’être empoisonné. J’étais riche !

 

Ah mes rêves pouvaient pousser un peu plus loin que l’Europe, j’irai voir New York, Montréal, et puis Rio et Caracas, capitales gigantesques aux gratte-ciels démesurés. Mais aussi les îles, le plus d’îles qu’il me sera possible de voir : j’irai en Australie, en Nouvelle Calédonie et sur ces atolls paradisiaques où se retrouvent les plus beaux oiseaux du monde aux mille couleurs et les fleurs aux mille parfums enivrants que je ne connais que par la télévision.

 

Voilà, je pars demain direction New York, ma première escale. Promis, je vous enverrai plein de cartes postales. Mais, gardez-les précieusement, elles vous permettront peut-être de gagner le prochain concours, vous savez celui qui offre une belle voiture rouge !

 

Orane



01/10/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 170 autres membres