Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier du 29/09/2014

12.jpg

Illustration Pyramid IGP 6147 - Patrick Le Hec'h

Une lune incandescente illumine le ciel noir au-dessus de la ville des lumières. Paris ! Il y a bien longtemps que la France et sa capitale ne sont plus la patrie des lumières !

 

Un crépuscule de fin du monde règne sur la ville orgueilleuse. La rue de Rivoli a été prise d’assaut par une eau grise payne qui sert de miroir aux étoiles du firmament, et dans laquelle des animaux, venus d’on ne sait où, se trouvent dotés de jumeaux tremblants.

 

Quelques fenêtres du Louvre sont éclairées et projettent dans l’eau leurs reflets éclairant la scène d’une lumière irréelle. Au fond, la pyramide, monument incongru au cœur de ces immeubles haussmanniens projette, elle aussi, son double figé dans le lac. Le parvis ainsi inondé est le récipient de tous les traumatismes de la ville.

 

L’être humain a disparu, victime de ses appétits titanesques. Tous ses joujoux inutiles ont disparu. Plus d’automobiles, plus d’avions pollueurs et destructeurs d’ozone. Fini ses bâtisses prétentieuses, j’ai juste gardé ce monument et les merveilles qu’il contient. J’ai conservé ce que l’homme avait fait de plus beau, et j’ai anéanti tout le reste. Gardant au sein de ces immenses bâtiments ce que tu fus.

 

La nuit est éternelle désormais, les réverbères diffusent une clarté timide qui ne rayonne pas autour d’eux. Des flamants multicolores ont colonisé la place et ses eaux nauséabondes redonnant aux lieux comme une vision fugace de ce que fut la vie autrefois, avant l’homme, avant ses erreurs.

 

La légende raconte que les flamants tiennent leur teinte orange des crevettes qu’ils consomment en grand nombre. Pourquoi pas ? Mais le flamant vert, à quoi est due sa couleur ?

 

  • Ainsi donc, tu ne le sais pas, petit homme ! C’est la bile du créateur qui se déverse en un flot continu et qui noie tout ce qui te faisait rêver. Il est en colère, car tu as détruit son œuvre. Plus une fleur, plus un arbre, plus un brin d’herbe. La terre si généreuse, autrefois, ne sait plus produire. Partout, la nature reprend ses droits de manière anarchique. Alors le créateur est mécontent, toute sa belle œuvre a été anéantie. Il a dû déployer des trésors d’imagination pour rendre de la couleur à cette terre dévastée. C’est pourquoi, Toi, il t’a éliminé !

 

Il a dû déployer des trésors d’imagination pour rendre à son œuvre ses couleurs d’origine. Alors oui ! À présent les flamants mangeurs de fange sont verts. Mais tu as également des flamants violets… Ceux-là se nourrissent de tous les cancers que le créateur a jetés sur la Terre pour t’anéantir, toi et tes semblables. Vil peuple bassement mercantile assoiffé de richesses et de biens futiles et oh combien, inutiles ! Tu t’es assujetti aux mirages d’un écran sans âme qui a fait de toi l’outil de ta propre destruction. Il t’avait donné un cerveau, mais tu n’as pas pris le temps de t’en servir ! Dix pour cent, tu as disparu sans jamais avoir utilisé les 90 % manquants.

 

Cesse donc de dire que tu n’y es pour rien !

 

  • Qui achetait les gadgets derniers cris, tout en sachant que les vieux objets polluaient quelques pays en Afrique ou en Inde ?
  • Qui jetait ses vieux parents dans des hospices sans espoir et sans âme où ils s’éteignaient loin de leurs enfants, dans un désespoir total se demandant où ils avaient démérité ? Ces établissements, tu le savais que c’étaient des mouroirs pour parents dont on ne veut plus !
  • Qui voulait la plus grosse voiture ?
  • La plus grande maison ?
  • Le meilleur job, quitte à se comporter comme une crapule ?
  • Est-ce le créateur ? Est-ce lui qui a détruit toutes les merveilles qu’il vous avait si généreusement offertes ?
  • Est-ce lui qui a détruit toutes les forêts d’Amazonie et bien d’autres encore ?
  • Non ! Triste personnage qui ne reconnait jamais ses erreurs. C’est toi et toi seul ! Toi et tes semblables, vous qui n’avait jamais appris à vous contenter de peu !
  • Aviez-vous vraiment besoin de toutes ces choses ?

 

Un ciel bleu, une clairière, ou un lac, ou une montagne, un endroit plein de nature luxuriante où tu aurais pu poser une petite maison chaude en hiver et bien ouverte en été. Un amour pour réchauffer tes nuits. Te fallait-il beaucoup plus pour être heureux ? Sincèrement si tu y réfléchis à présent, avais-tu vraiment envie de ces choses ? Ou bien t’es-tu laissé convaincre par ton téléviseur, broyeur de cerveau ?

 

Reconnais-le, il t’avait tout offert, tu as tout détruit, tout dévasté au nom de la sacro-sainte consommation! Tu as dévasté ton monde, mais plus grave tu as atomisé celui de braves gens qui voulaient juste vivre en harmonie avec la nature. Aujourd’hui, ceux-là, il les a recueillis, il leur a rendu leurs îles, leurs chères forêts. Eux vivent en harmonie avec le grand tout, mais pas toi.

 

Le voici revenu au matin du monde, sur ta ville lumière, il a mis une girafe bleue, pour que tu te rappelles comme étaient beaux les cieux d’été. Sa si jolie terre est stérile partout où tu as vécu, ailleurs la nature reprend ses droits et sa place

 

Il a versé tant de larmes de colère qu’il a tout noyé, tout englouti. Aujourd’hui, elles se sont calmées, elles nettoient en douceur ce qui peut encore être sauvé

 

Sur le parvis du Louvre, se promènent à présent deux flamants orange qui lui rappellent combien ce fruit était délicieux et combien son jus le désaltérait, mais aussi un flamant vert, rappel de sa colère et enfin les trois roses de la couleur de ses fleurs préférées, aujourd’hui disparues. Sans oublier bien sûr le flamant violet.

 

Si tu savais comme il souffre, dans cette nuit céleste où ne brille plus que l’astre sanglant ! Maudit sois-tu homme de peu de foi qui a fait de lui un être vagissant et coléreux. Il n’y aura plus de place pour toi au soleil avant longtemps. Il t’a condamné par là où tu avais pêché, tu vivras seul comme l’égoïste que tu es, tu ne possèderas rien ! Ses flamants aux couleurs chatoyantes et sa jolie girafe bleue te rappelleront à jamais tout ce que tu as perdu !

 

Maridan Gyres 29/10/2014



01/10/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 133 autres membres