Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

La ronde de mots de Sophie

alb.jpeg
Un enfant rêveur et bavard - Un marin qui embarque sur un chalutier – un albatros sur la plage abandonné – une jeune femme éprise du marin. Bretagne –
Lorsque j’étais enfant, nous vivions avec mes parents sur le port de Roscoff. Mon père travaillait à la capitainerie, et possédait un petit voilier sur lequel nous sortions le weekend quelquefois, quand le temps était suffisamment clair et que la météo nous assurait de longues heures d’un vent établi mais assez doux pour ne présenter aucun risque pour moi…J’avais 7 ans à cette époque et je passais beaucoup de temps avec mon père, c’était mon idole, et il envahissait mes rêves de grand navigateur…Avec lui je parlais peu préférant écouter apprendre et m’enrichir de tout ce qui pouvait me rapprocher de la mer pour laquelle j’avais une indéniable passion….Par contre avec ma mère j’étais un enfant très bavard…chaque retour d’école j’emplissais la cuisine de mes exploits d’écolier débordant d’inventivité et d’imagination…
Parmi mes copains d’école j’avais surtout un ami que j’adorais, un fils de marin. Il s’appelait Henri, il disait que son père l’avait nommé ainsi dans l’espoir qu’il connaisse une vie de roi….drôle d’idée !!! Cet homme qui embarquait chaque matin sur son chalutier pour aller pêcher au large suffisamment de poissons et de crustacés pour tenter de couvrir les frais du bateau et les salaires des 3 marins pêcheurs qui travaillaient avec lui, cet homme qui travaillait dur par tous les temps et souvent au risque de sa vie pour un salaire des plus médiocres ne pouvait que rêver d’une autre vie pour son fils c’est vrai, mais quand même !!! 
J’adorais aller goûter chez lui car sa maman nous faisait d’énormes tranches de pain de campagne avec un bon beurre salé étalé dessus servies avec un chocolat chaud comme je n’en ai jamais mangé depuis !!!sa cuisine sentait bon et il y avait une douceur chez cette femme que je trouvais exceptionnelle. Elle aimait profondément son marin de mari et les jours de mauvais temps, ses yeux étaient rivés sur l’océan, avec une oreille sur la radio marine pour entendre les conversations entre marins…C’était plutôt une ambiance dramatique mais moi je dois dire que j’adorais ces scènes d’une tension palpable, avec au ventre la peur d’entendre quelque chose de grave….et mon imagination dans ce cas là débordait d’idées pour nos jeux de pirates qui nous occupaient de longues heures…
L’hiver de cette année de mes 7 ans, le bateau du papa d’Henri disparut en mer par gros temps…Mon ami était si triste et j’étais anéanti par cette nouvelle qui me ramenait sur terre…Ce n’est pas comme dans les films, la fin n’est pas toujours heureuse et mon pauvre Henri et sa maman que nous avons accompagné à l’enterrement étaient complètement habités par une tristesse considérable, ils avançaient dignement et en même temps malgré cette incommensurable tristesse on ressentait comme une acceptation….La mer avait encore une fois emporté quelques corps, ne les rendant pas toujours à leur famille et c’était comme ça !!! on savait en faisant ce métier qu’on prenait un risque et toutes les familles qui partageaient cette vie connaissaient ces risques….Le jour suivant l’enterrement, mon père m’emmena faire une longue promenade sur la plage et nous restâmes longtemps sans dire un mot puis il me demanda comment j’allais et comment allait mon ami Henri. En ce qui me concerne je lui dis que ça allait mais que j’avais l’impression d’être d’un seul coup devenu un « grand » qui a découvert la mort, et la douleur qu’elle procure pour ceux qui restent et que maintenant jamais plus je ne tuerai un pirate dans mes jeux….juste je le blesserai pour qu’il reste au sol et soit alors innofensif…..
Comme nous marchions sur cette plage un albatros nous observait depuis un rocher découvert, c’était marée basse et la plage était déserte, abandonnée, nulle âme ne s’y promenait à part nous et cet albatros…D’un seul coup, mon regard a croisé celui de l’oiseau et j’ai su….Ce magnifique oiseau de mer, c’était lui, le papa d’Henri qui habitait son âme et il était là pour nous….pour moi… pour que je dise à son fils comme il était libre et fier, comme son fils devait croire en l’avenir, croire en la nature qui était notre mère nourricière et notre vie même après la mort….J’en parlais à mon père qui fut d’abord surpris, et peu à peu pencha pour un nouveau débordement d’imagination. Ne sachant pas trop comment réagir, il se contenta d’hocher la tête et me dis : Tu sais mon chéri aujourd’hui personne ne sait ce qu’on devient après la mort, l’Eglise te dira que ton âme va en enfer ou au paradis selon ton comportement sur terre, moi je suis comme toi, j’aime assez l’idée que l’on puisse continuer à vivre dans un autre être sur cette terre. Mais pour ton ami Henri, je crois qu’il préfèrerait avoir son père encore à ses côtés que l’imaginer dans l’âme d’un albatros….Si tu lui en parles j’ai peur qu’il ne comprenne pas ton idée….alors attends avant de lui en parler…..
A la fin de l’hiver, nous avons quitté Roscoff et nous sommes partis dans le sud car la santé de ma mère demandait un climat plus sec…J’ai quitté mon ami, je lui ai écrit quelques lettres au début et puis le temps a passé et on a perdu contact….
Aujourd’hui, 40 ans après, je suis ornithologue, et je passe mon temps à observer depuis plusieurs années… les albatros….Le travail m’a ramené ici à Roscoff, et c’est là sur cette plage, devant cette étendue de sable dégagée avec des rochers sur lesquels les albatros viennent se reposer ou nicher que ce souvenir me revient…d’abord comme dans un rêve brumeux, et puis de façon de plus en plus claire et je prend alors conscience que c’est là sur cette plage à l’âge de 7 ans, aux côtés de mon père, alors que mon ami venait de perdre son père, que le regard d’un albatros m’a parlé pour la première fois en marquant à jamais le cours de ma vie….Je ne sais pas si mon ami Henri a connu une vie de roi comme son père l’espérait mais son père en décédant m’a fait devenir ornithologue par un regard très riche de ressenti entre un albatros et moi…..


28/08/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 161 autres membres