Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

La ronde de mots de Sophie

Arbre-papier-glissement-cheval-lune-définitif-système-plaisir-taureaux-courir-ouf-voler-ciel

 

sophie.jpg

Vous prenez le chemin à droite juste après l’arbre en forme de Y, disait le papier que j’avais récupéré à l’office du tourisme. Ensuite vous roulez 500 m et vous êtes arrivés !!!

Je suivais donc les consignes, un peu tendue mais aussi excitée qu’une puce, quelle idée !!!  Le glissement qui s’était opéré en moi entre l’envie folle d’une balade à cheval, et cette sortie au clair de lune, toujours à cheval, qui m’avait été proposée, s’était fait simplement comme une normalité….Mais là, j’y étais….un peu tendue quand même !! Il était 20h30 et je me rendais dans cette auberge particulière qui proposait un repas et une balade à cheval pour le prix de 40 euros.

Mon 6ème sens m’avait tout de suite dit que je devais le faire et ce système proposé, cette formule originale de repas et de balade à cheval, de nuit, m’avait aussitôt plu.

Cette auberge, un genre de mas avec quelques écuries et des chevaux au pré tout autour, respirait le bonheur. Une adorable femme vint à ma rencontre :

« Bienvenue ! Je suis Marie et c’est un plaisir de vous accueillir.» Puis elle me présenta à trois autres personnes, Jeff le guide et son mari, Jacques et Delphine deux cavaliers intéressés, comme moi, par cette idée. Bien sur, nous avions dû donner des informations par téléphone sur notre niveau en équitation pour montrer nos capacités à faire une balade et de nuit de plus…. Après les sympathiques présentations Marie nous dit : 

« Je vais vous préparer votre pique nique, pendant que vous préparez vos chevaux avec Jeff. » Nous sommes partis aux écuries récupérer les chevaux qui nous avaient été attribués. Celui qui m’avait été donné était un bel alezan, nommé Safari, apparemment une bonne pâte sans aucune méchanceté. Je le sellais rapidement, et me rendis à l’extérieur où Jeff nous attendait déjà sur sa monture, un splendide étalon bai brun qui respirait la puissance et piaffait d’impatience….Marie arriva en courant avec des petits sacs à dos, un pour chacun, en nous disant : 

« Belle nuit à vous et profitez bien !! »

Nous partîmes…En file indienne, Jeff en tête et Jacques qui fermait le chemin. Le magnifique étalon semblait heureux de bouger enfin, il se mit au pas et Safari le suivit. Il faisait nuit mais le clair de lune était très beau, entre quelques nuages,  il suffisait à nous montrer le passage. Au début nous étions tous concentrés sur nos montures, le chemin, notre excitation et ce qui nous attendait. Mais peu à peu, l’ambiance se détendit et Jeff nous raconta sa vie, ses années en Camargue où il s’occupait d’une manade et passait ses journées à cheval au milieu des taureaux, puis son mariage avec Marie et sa découverte de cette nouvelle région, le LOT, où ils avaient ouvert cette auberge et commencé leur élevage de chevaux. Ces balades n’étaient qu’un petit plus qu’ils proposaient à la belle saison. Les chevaux plutôt calmes, nous guidaient, eux seuls voyaient le sol qu’on foulait.

Après une petite longueur au trot, nous sommes passés au galop, magique en pleine nuit, complicité totale entre le cavalier et son cheval à qui il doit faire entière confiance, vraiment un superbe moment…Ensuite nous sommes passés dans un sous bois où il fallait se préserver le visage des branches, avant d’arriver dans une petite clairière où quelques troncs d’arbre allaient nous servir de table et fauteuil pour notre pique nique nocturne. Marie nous avait gâtés, du bon pain de campagne avec une terrine de lapin parfumée au thym, puis du rôti froid avec une belle salade composée,  du camembert et Jeff portait le dessert, un cake aux oranges…. Jeff, très jovial, nous raconta des histoires tout le long du repas, se mettant à courir, à piaffer, à hennir même, pour mimer les chevaux qu’il avait dressé…de bien agréables moments, où le mot communion prenait tout son sens dans ce monde de « ouf ».   

Sous ce clair de lune, enveloppés par la bonne odeur de sueur de nos chevaux, assis sur ces troncs d’arbre, nous étions juste quatre êtres humains et dame nature, dans sa splendeur. Avec  ses arbres majestueux démultipliés par les ombres, la clarté délivrée par la lune, rafraîchis par une petite brise très légère, à l’écoute d’une vie en repos. Moins de chants d’oiseaux mais pourtant des tas de bruits d’herbe froissée, de branches remuées et craquantes, soudain un oiseau qui se met à voler, affolé surement par un mammifère en chasse et nos rires de bonheur. Et au-dessus de nos yeux, un ciel étoilé, une fausse nuit autour de ce globe blanc immaculé rayonnant sur cette nature. Une vision, des sensations que jamais, je n’oublierai.

 Nous remontons à cheval, et continuons cette balade hors du temps, entre euphorie et délire, entre rêve et réalité, un moment juste magique que nous devrons éternellement à Jeff et Marie. D’ailleurs ils sont devenus des amis que je regrette juste de ne pas voir plus souvent.

Sophie 29/09/2013



29/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 161 autres membres