Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Le pays rêvé

Le pays rêvé

 

Imaginez ! Contre toute vraisemblance, j’ai gagné à une loterie européenne. Était-ce pour redonner du moral à des citoyens désabusés ? Le gros lot… Un séjour dans le pays de ses rêves. Oui, une dizaine de jours… quel que soit le lieu choisi.

 

Bon, ce fut un éblouissement… partir… n’importe où… Des images flash illuminent ma pensée. Tant de pays exotiques hantent nos rêves, promesses de découvertes surprenantes.

Lequel choisir ? Sur quels critères ?

 

Celui de la civilisation, riche en coutumes inhabituelles avec des rites surprenants. Tenez, le retournement des morts à Madagascar… La fête des Lumières en Inde… Le Nouvel An chinois. Ou encore celui de la richesse de son passé, de ses constructions étonnantes, comme les pyramides d’Égypte, les temples Grecs, Indiens, les fastueux palais comme le Taj Mahal, ou même, pourquoi pas, pour des paysages beaux à couper le souffle : le Grand Canyon du Colorado, le parc Yellowstone, les étendues de la plaine Mongole… Les hauteurs vertigineuses du Népal, le fouillis végétal de la forêt Amazonienne… ou une plage déserte de corail étincelant bordant un lagon vert pâle ombragée de cocotiers, sans oublier les plaisirs gustatifs de plats inconnus.

 

Difficile de choisir…

 

Pourtant, le voyage de mes rêves me conduirait en un lieu peu éloigné. En France, oui, tout simplement. Le train peut vous y mener. L’avion aussi, bien sûr, mais à mon grand soulagement, le voyage aérien serait rapide. Bien loin des heures et des heures des longs courriers, qui vous voient vous entasser, coincé entre des sièges étroits, à la merci de compagnons pas toujours bien éduqués. Qui n’a pas voyagé avec un voisin indiscret, vulgaire… ou n’a pas dû supporter les coups de pieds dans son dossier du gamin insupportable derrière lui ?*Non, je ne suis plus en état d’accepter ces trop longs moments d’enfermement dans un possible cercueil volant… L’âge m’a rendue plus sage.

Pourquoi aller si loin en une vaine fuite, pour se retrouver toujours confronté à soi-même ?

La région qui hante mes rêves est riche de particularisme, une langue, en pleine renaissance dans des chansons. Un peuple fier et cabochard qui ne s’en laisse pas conter et dont les colères sont redoutables. Des gens courageux, habitués à affronter les difficultés de la vie à travers la colère des éléments. Des beautés naturelles à couper le souffle : côtes découpées, anses secrètes, îles, îlots, plages de sable fin au fond de petites baies, dont l’eau, souvent agitée, balance de petites barques et des voiliers. Lieu de nourriture simple d’une région pauvre, mais délicieuse, souvent tirée des flots. Région mystique hantée de korrigans et de farfadets, qui accompagnent dans un paysage souvent gris et brumeux la funeste charrette de « l’Anclou » : effroyable image de la mort qui entraîne les vivants dans une sarabande funeste. Région mystérieuse qui renferme dans la forêt de Brocéliande, Merlin et la fée Viviane…

bretagne.jpg
 

Oui, la région de mes rêves est la Bretagne ; cette province qui finit l’Europe continentale et qui tend ses doigts vers le large comme pour égrener ses flottilles de marins téméraires, partant au large de l’îlot phare, Saint-Michel, en fait en Normandie si proche, protégés par l’ange doré qui sourit à son sommet.

 

Viviane

 



28/08/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 141 autres membres