Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Norious maître de ses pensées

En l'an 200, avant Jésus-Christ vivaient le roi Lenus Dieu de la lune et la reine IIisa Déesse de l'affection. Le roi était comblé. Les dieux leur avaient offert un garçon. Ils le nommèrent Norious. Comme il avait pour mère Ilisa, il bénéficiait de la plus grande affection qu'une mère puisse donner.

 

Ce soir-là, le Dieu de la lune l'invoqua.  Il voulait qu'elle brille autant que l'iris de ses yeux, qui pétillaient de bonheur. Comme le fait tout roi à  la naissance de son enfant, il alla consulter l'oracle. Celui-ci lui prédit que Norious perdrait l'usage de la parole lors de sa vingtième année.

 

Lenus utilisa ses pouvoirs pour  que la lune reste pleine durant les vingt années qui suivirent, afin de nourrir spirituellement, de sa lumière, son fils Norious.

 

Éclairé, il saurait se diriger vers les voies les plus sages. Ainsi chaque nuit, sa lumière scintillait sur le lit de son fils.

 

Norious bénissait son père de ce présent insolite qui profitait à tout le royaume. Il bénissait sa mère de lui avoir offert  tous les enseignements dispensés par les plus grands savants. Ainsi, il avait appris que les paroles que l'on va dire se forment, tout d'abord, dans notre pensée.

 

Il se mit à écrire aussi, pour traduire ses pensées les plus profondes, transmettre ses acquis, partager ses convictions, ses sentiments et promouvoir ses valeurs.

 

Chaque semaine, il lisait ses écrits à sa mère, et elle était heureuse de profiter du son de sa voix durant ses instants précieux.

 

Un jour, elle lui proposa de se marier avant que le malheur annoncé par l'oracle arrive. Ainsi, pensait-elle, nulle femme ne le défierait par la parole et son enfant aurait la chance d'avoir entendu  sa voix.

 

Il tomba amoureux de la belle Florea et ils se marièrent sous une lune qui n'avait jamais autant scintillé.

 

Avec la parole, Norious put parler de ses principes de vie à sa bien-aimée et de l'éducation  spirituelle à donner à leur futur enfant.

 

Le jour où l’enfant vint au monde, fut le jour où Norious perdit la parole. Les échanges se faisaient par le toucher et la vue, les deux sens qu'il développa pour rentrer en contact avec Acerus, son enfant.

 

Acerus grandissait et ne voyait pas son père très souvent. Norious vivait dans la méditation en retrait. Cela apportait  un sens à sa vie, car il était las de ne pas avoir l'usage de la parole. Il cherchait la vérité en lui. Une vérité qui lui appartenait. Son mutisme laissait Florea et Acerus dans le désarroi. Norious leur manquait.

Alors Florea décida d'offrir à son fils tous les écrits de son père pour qu’il en tire ses enseignements.

 

Acerus passa toutes ses nuits à s'imprégner des écrits de son père et à la fin de cet apprentissage, il comprit les actes et les pensées de son père.

 

C'est ainsi, qu'il assimila que la parole est vaine et que les écrits qui restent sont les meilleurs transmetteurs de la pensée et du savoir.

 

Au grand désespoir de ses parents, un soir de pleine lune, mère de la lumière qui nous éclaire dans les sombres méandres de nos états d'âme, Acerus se coupa la langue. Il se priva ainsi de la faculté qu'est la parole.

 

Il rejoignait ainsi son père dans la méditation. Plus besoin de la parole pour s'élever spirituellement, car son père avait réussi par ses écrits à lui dévoiler tout un savoir.

 

À présent, fort de ces savoirs, Acerus se joignit à son père dans la méditation pour se rapprocher de lui, non pas par la parole, mais  par la pensée, maitresse de nos actes et de nos mots.



21/02/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 172 autres membres