Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

au lendemain de l'élection de Miss France

Afficher l'image d'origine
 
      Message aux candidates :
  
            “  Je suis une féministe, pas de celles qu’on pourrait qualifier d’envieuses ou d’aigries.
 
              Mais juste une femme parlant à d’autres femmes qui se donnent l’illusion d’exister, en ce jour encore, via des critères qui ne sont pas les leurs et qui, de toute évidence, n’en ont pas conscience.
 
              Ne vous en déplaise, jeunes filles!  Sous couvert d’évolution, on continue à vous appâter, comble de l’hypocrisie,  en étamant le miroir qui vous fascine d’un revêtement nouvellement sorti du chapeau des organisateurs et  appelé “ Q.I “, sur lequel innocemment vous vous fracassez et qui relève du leurre à l’état pur.
 
              La survivance même de ce concours est la preuve archaïque qu’ en soi  rien n’a changé depuis l’aube des temps. Y adjoindre un critère pseudo- intellectuel ne change en aucun cas les choses.
 
              Pauvres chéries, vous ne faites que perpétuer, inconsciemment, “ l’objet “  que vous représentez aux yeux de ceux qui l’ont créé.
              Quant à celles, à qui je pardonne, qui leur emboîté le pas, elles feraient mieux, plutôt que de souscrire à la perpétuation de ce marché aux esclaves déguisé,  et  afin de  nous prouver qu’elles ne se font pas les complices d’un machisme éculé, d’instaurer dare-dare l’élection d’un “ MISTER FRANCE “ qui serait, au service de l’égalité des sexes,  la bienvenue…faute d’abolir le principe même de ce genre de compétition.
 
             Mais comme ce n’est pas demain la veille, un  conseil, mes petites, à vous que j’aime comme mes sœurs et qui, peut-être, ne voudrez pas m’entendre :
               Vous qui n’êtes  rien pour ces gens-là qu’un simple produit marketing et qui ne vous sentirez sans doute jamais, ni de près ni de loin, une âme de suffragette, alors, sans retenue aucune,  exploitez au maximum ce système pourri qui cherche à vous utiliser, allez-y sans mesure….!
 
              Vous qui passerez, après avoir été un temps sous les feux de la gloire de la façon la plus éphémère et la plus dérisoire qui soit, retenez ceci : tant qu’à être considérées comme une simple marchandise, qu’au moins, ce regard méprisable posé sur vous aide à remplir votre escarcelle. Puisque l’argent est aujourd’hui roi de ce monde, bien que ce soit à vomir, ne vous en privez surtout pas, engrangez!!!!
 
               Quand, peu de temps après que ce sera refermée cette parenthèse lucrative, vous aurez été jetées aux orties par tout ce joli monde, vous aurez au moins  trouvé, dans cette aventure, non pas votre raison d’être, mais la seule  justification de l’exploitation de votre corps par d’autres, tout en en ayant tiré parti, aux fins de votre propre avenir et de celui de vos enfants.
            
              Alors, seulement, vous pourrez tenter de revendiquer,  dans cette société où il reste encore tant à faire,  la vraie place qui doit être la vôtre. “
 
Maryse


21/12/2015
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 69 autres membres