Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 6 - 2020 - sujet 3

 iris2.jpg

Réflexions créer pour un monde meilleur

 

Au lieu de protéger les enfants, libres et joyeux de nature, on leur inculque en général la difficulté de la vie. Au lieu de cela, les médias (journaux et télévisions) devraient relater principalement les faits positifs comme les bonnes actions des gens (gouvernements et citoyens) et on remettrait des médailles aux personnes qui ont fait preuve de courage.

 

Les parents sont les premiers enseignants : le bonheur ou les difficultés des enfants proviennent de la famille. On créerait une école pour adultes qui, s’ils le désirent, pourraient comprendre la psychologie enfantine et savoir comment se comporter avec leurs bambins.

 

On dit toujours qu’il faut connaître le passé pour changer l’avenir. En réalité, l’étude de l’histoire n’est principalement que l’étude des guerres entre pays. En Grèce antique : les guerres entre les villes. Ensuite les provinces entre elles, enfin entre les pays. Rien n’a changé : toujours des guerres, des guerres, au sujet des religions, croyances, systèmes sociaux : c’est ainsi que les dictateurs et chefs de tous bords annexent les pays et détruisent les groupes plus faibles.

 

On pratiquerait une refonte de l’éducation :

 

  • Formation psychologique des enseignants. Au lieu de blâmer leurs élèves pour des mauvaises notes, les professeurs les féliciteraient pour les matières dans lesquelles ils sont doués. Chacun a des capacités et l’école devrait être le lieu pour les découvrir.
  • Etude de l’histoire surtout basée sur la sociologie et les progrès de la science. Lecture des biographies des héros de tous les pays comme Gandhi, Martin Luther King, Nelson Mandela et tant d’autres...
  • Étude de textes de sagesse des différentes cultures mondiales.
  • Etude de la nature, et des animaux avec beaucoup de sorties.
  • Pratique de sports incluant les arts martiaux dont le but est la maîtrise de soi.

 

En plus de l’éducation civique, il y aurait des cours de psychologie et ensuite de philosophie pour apprendre aux jeunes à réfléchir et développer leur discernement.

 

Cela permettrait peut-être de créer un monde meilleur avec moins d’égoïsme, plus de partage, de bienveillance et dans lequel la vie et l’amour seraient les valeurs suprêmes.

 

Iris 



14/04/2020
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 242 autres membres