Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 8 - 2021 sujet 2

 

a8s.jpg

Le monde d’après fût un leurre, pauvres pécheurs !   

Les marchands ont soudé leurs rideaux de fer

Toi, Moi, Lui, Elle, tous, forcenés du labeur,

Liberté crucifiée, espoir au gout de terre,

Comme des automates enfermés dans la ville

N’avons plus aucun droit, rébellions inutiles !

 

Le monde d’après fût un fiasco, pauvres badauds !

Effondrement prévu, effondrement conclu.

Toi et Moi sans identité, tristes agneaux

Sur l’autel des véreux, esclaves devenus,

Condamnés  à ramper, aveugle obéissance

Sans solidarité, seules des  dissidences

 

Le monde d’après fût suicidaire, pauvres hères !

Appâts jetés au fil de l’eau, fumets  moisis,

Attrape nigauds, filets mortels, vol de chimères

Desséchée la culture et pourris les semis

De Belles Âmes éclairées, mal nourries, peu suivies

Les voilà égarées, forces anéanties.

a8s1.jpg

Chaque jour je marche, sur le trottoir Silence !

Tu ne sais plus sourire, tu fixes ton regard,

Je te croise, tu m’ignores, indifférence !

Oubliées les étreintes, battent les cœurs hagards,

 

Alors courbant l’échine dominé par la peur

Tu t’éloignes et traverses au signal sonore

Je m’arrête et attend, policiers aboyeurs

Contrôlent les passants aux airs de demi-morts

 

Le monde d’après fût un leurre, pauvres pécheurs!  

Les marchands ont soudé leurs rideaux de fer

Toi, Moi, Lui, Elle, tous, forcenés du labeur,

Liberté crucifiée, espoir au gout de terre,

Comme des automates enfermés dans la ville

N’avons plus aucun droit, rébellions inutiles !



Clohe

 



08/05/2021
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 308 autres membres