Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 10 - 2020 - Sujets 1 et 4

Sujet 1 et incipit dynamique :

 

Natha triturait son portable de façon frénétique. Agacée dans ce bar sombre où ses copines l’avaient entraînée.

L’avaient-elles entraînée d’ailleurs ?  Elle aurait pu avoir la volonté de refuser mais parfois on glisse dans la passivité.

Fatiguée par une de ces journées qui mettent les nerfs à fleur de peau, elle détestait cet « aujourd’hui ».

 

Elle avait dû supporter des papys et des mamies impatients à la caisse. Deux loustics avaient fait reproche de devoir posséder un masque et le porter dans le magasin. Ils clamaient la « désobéissance civile ».Retrouver la liberté totale.

 

Elle, elle portait six heures durant la visière en plexiglas qui coupe la vue et la respiration sans broncher. Personne n’avait connaissance de ce qui lui en coûtait.

 

Un des loustics s’était esclaffé : «  t’as vu la nana, elle singe les CRS ». Il n’en avait pas fallut plus pour allumer Natha déjà excédée. Elle avait appelé la sécurité et fait expulser les moqueurs.

 

Et voilà que maintenant, elle se retrouvait dans ce bar minable où deux mecs au parlé vulgaire et tonitruant secouaient le flippeur qui faisait un bruit d’enfer.

Ce jour aurait-il une embellie avant minuit ? Ou resterait-il « a black day » ?

 flipper.jpg

Mieux valait partir. Rentrer et dormir. D’un bond elle se leva laissant ses copines sans un au revoir, sortit en  claquant la porte de verre déjà bien fêlée, sur laquelle une affichette disait « attention à la porte ». Une chance… elle ne se brisa pas  !

Natha était furieuse contre le monde entier et elle-même …

 

Clohe

 



12/06/2020
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 224 autres membres