Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 11 - 2020 - Sujet 2

 a11s2.jpg

Quand tu as appris l'histoire d'Alexandra, tu n'as pas eu le choix de l'accepter vu que c'était ta sœur par alliance. Imagine comme elle a dû être angoissée à l'idée de t'annoncer que l'un de ses aïeuls était Allemand !
 
En avril 1944, sa mère Aline s'était cachée dans un abri de fortune et lorsque la Gestapo avait débarqué armes à la main pour évacuer toutes les habitations, elle avait cru que son heure était arrivée. Tu te doutes bien que ces assassins n'hésitaient pas à abattre froidement toute personne qui refusait de coopérer.
 
Le général avait même asséné un violent coup de pied à sa mère qui avait été éjectée de l'autre côté de la rue. Il l'avait laissée agoniser sans se retourner. Heureusement, un jeune apprenti soldat l'avait relevée pour l'amener dans un centre de soins. Quelques jours plus tard, il était revenu et la voyant ainsi apaisée, il en était tombé follement amoureux. Il brava les lois et l’accueillie au sein de la maison.
 
Lorsqu'elle arriva avec ses quelques affaires, il ne put attendre plus longtemps et lui avoua son amour... Ils vécurent ainsi jusqu'à ce jour d'août où l'armée Allemande retrouva le jeune soldat et le condamna, pour haute trahison, à la peine de mort.
 
Immédiatement il fût abattu. Aline sombra et développa une amorphose sévère. C'est à la suite d'un examen médical qu'elle découvrit qu'elle était enceinte de 3 mois...
 
A l'aide de médicaments et d'une assistance quotidienne, elle réussit à mener à terme sa grossesse, mais fût jugée inapte à s'occuper d'un enfant. Elle fut alors internée dans un asile et sa petite Alexandra placée. Tu connais la suite...
 
Timoineau
Découvrez le blog de Timoineau :  ICI


28/07/2020
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 226 autres membres