Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 11 – 2023 - sujet 3 – a et b.

 

 

Atelier 11 – 2023 - sujet 3 – a) Ronde .

 

a11s3a.png

C’est sinistre ! Ce potager complètement desséché ne va pas pouvoir fournir la récolte escomptée ! Pendant toute la durée de la canicule, le soleil a brulé tous les légumes plantés et ce ne sont pas les godets d’eau dispensés par la propriétaire qui auraient  pu faire face à cet état de fait ! Pourtant les mesures pour économiser l’eau mises en place en cette période n’ont pas fait hésiter certains à remplir piscine et jacuzzi. C’est époustouflant, une petite prise de vue par un drone permet de se rendre compte des rectangles bleus qui émaillent la ville ! On devrait prendre en compte les besoins réels de chacun. On ne peut comparer besoin alimentaire et plaisir festif afin de  mieux répartir la ressource en eau. Comme quoi, à vouloir toujours plus, on finit par se rendre compte que le mieux devient l’ennemi du bien.

 

Atelier 11 – Sujet 3– b) logorallye.

 a11s3 ab.png

Habité par une insomnie tenace, dès  le lever du soleil j’avais quitté mon lit, avalé à la hâte un café délicieux, sauté dans ma tenue de jardinage, et,  accueilli par le joyeux chant matinal des oiseaux,  regagné mon potager. L’humidité de la nuit englobait tous les végétaux  les  rendant brillants au contact des premiers rayons de l’astre solaire. Il faisait bon. Un peu frais quand même. L’odeur du jardin qui s’éveille me consolait de ma nuit trop courte. Mes haricots verts étaient en fleurs, mes carottes dessinaient de belles plates-bandes. Mon jardin était beau à voir, et j’en étais très fier. Les limaces, ennemies redoutées des salades vertes profitaient de ce jour naissant pour se glisser vers leur petit déjeuner. J’avais acheté six godets de cucurbitacées en prévision des repas d’hiver et des bons veloutés gourmands et goûteux. La veille j’avais préparé le terrain au pied du grillage, afin de pouvoir permettre aux vrilles des potimarrons de s’accrocher joliment sur cette treille existante. La dernière fois, ma récompense dans cette entreprise fut de courte durée, puisque j’avais totalement oublié de laisser des consignes d’arrosage à ma voisine lors de mon dernier voyage ! Cette année je prendrais des mesures en conséquence !

Mes radis avaient bien levé, ils étaient tendres et croquants, mes amis d’ailleurs s’amusaient à les comparer avec ceux du marché et n’avaient pas hésité à me décerner la médaille du meilleur producteur de radis.

Je crois quand même qu’ils ne manquaient pas d’humour, tous prêts à encourager ce jardinier à vocation tardive que j’étais.

Même mon copain Marcel, gentil, mais sinistre acolyte,  qui ne trouvait jamais rien à son goût, me félicitait pour mes résultats ! Et je crois qu’au regard de toute ma bande de copains, cette reconnaissance était  un acte époustouflant. !

Cette nouvelle activité me comblait de plaisir et me réconciliait avec la vie, même si les nuits étaient trop courtes, le jardinage était devenu mon passe- temps favori, mon copain de tous les jours, ma raison d’être!

 

Shunt 2023.07.03.



23/07/2023
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 456 autres membres