Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 11 - 2024 - Sujet 1

 

Un canapé pour deux ou pas, ou plus...

 

La petite entreprise de Lilian fêtait aujourd’hui ces 4 ans d’existence et c’était l’occasion pour elle de se pencher sur ce qui en avait été l’impulsion de départ.

Tout juste 18 ans et elle devait se rendre à l’évidence qu’elle ne savait pas quoi faire, le bac se profilait et elle n’était inscrite dans aucune université. Faire les beaux-arts, devenir psy, thanatopractrice, réflexologue ? Elle avait envie d’aider les autres, mais comme ses amis et amies la tarabusquaient sans cesse, elle ferait mieux de commencer pas s’aider elle-même.

 

Effectivement, elle reconnaissait que si elle voulait trancher que ce soit noir ou blanc, la vie en fait était plutôt en gris de différentes nuances, faite de concessions, de renoncements parfois, de retards, de pieux mensonges pour préserver ceux que l’on aime….

2.png

Elle leur racontait parfois ses rêves où des lilliputiens armés de piques taraudaient un taureau qui lui-même la poursuivait, elle  avait froid, se sauvait dans la nuit en soutif et petite culotte. Parfois, son visage remplaçait celui de la jeune fille à la perle, le tableau de Vermeer, elle était alors admirée par les visiteurs du musée venus la découvrir, elle préférait de loin ce genre de rêve nocturne, non pas qu’elle soit narcissique, mais elle se réveillait le matin plus détendue.

 

L’un de ses amis pour l’occuper et la sortir de ses pensées lui lança le défi d’improviser un dîner très original pour sa petite amie à l’occasion de la Saint-Valentin. Défi accepté, mais encore fallait-il trouver l’Idée…le fait de chercher l’empêchait de cogiter ses rêves «chelous» qu’elle tentait à tout prix d’interpréter sans y parvenir. C’est alors que « la lumière jaillit », elle savait que la jeune fille en question – pour l’avoir rencontrée vouait une passion à Abby la scientifique de la série policière NCIS. C’est donc tout naturellement, qu’elle organisa, un dîner romantico-gothique dans un cimetière de campagne. Elle en connaissait un éloigné des habitations du village, accolé à la petite église, les curés, denrées rares de nos jours, assurant les offices dans diverses paroisses et demeurant plutôt à la cure en ville, pas de souci, elle pouvait sacrifier à son idée en toute impunité. Le mur étant assez haut si toutefois un insomniaque se risquait de ce côté. La table fut dressée sur le parvis de l’église avec vue sur les tombes – il fallait passer dans le cimetière pour entrer dans l’édifice - le dîner conservé dans des boîtes isothermes pour rester chaud – pour le champagne, pas de souci, la température ambiante était idéale.

Le retour des deux tourtereaux, à la suite de cette expérience insolite, fut enthousiaste et d’autres de leurs amis firent appel à son aide.

C’est ainsi que naquis sa vocation et qu’elle en fit son activité et gagne-pain, le bouche à oreille, les flyers pour la publicité et le site internet avaient depuis accru sa notoriété et Lilian était toujours débordée.

Elle avait tout naturellement songé à sa meilleure amie Zoé pour venir l’aider. Zoé, rondelette, toujours de bonne humeur et positive, cheveux courts noirs et maquillage appuyé, lunettes noires au bout du nez était l’ « antithèse » de Lilian, grande, aux cheveux bouclés roux et naturels sans aucun fard, elles se complétaient parfaitement par leur personnalité différente.

Il s’agissait, cette fois, de préparer une « divorce partie », la jeune femme contente de retrouver sa liberté désirait fêter l’évènement avec ses proches. Après avoir répondu aux questions des deux associées quant à ses goûts, celles-ci privatisèrent une salle de restaurant où la décoration figurait entre ciel et mer, elles avaient affublé la panthère Baghera d’ailes, des représentations de  Tintin à Istambul sur des toiles tendues étaient suspendues sur les murs. Cléopatre avec une rape à gruyère dans une main et un éventail de l’autre, ainsi elles proposaient un univers hétéroclite et totalement décalé propre à satisfaire la demandeuse fan d’histoires de BD et d’humour.

Un prodigieux travail d’équipe qui une fois encore remporta l’unanimité.

Zoé avait proposé un week-end à Lilian, elles en avaient bien besoin, un peu de repos histoire de se ressourcer et de repartir d’attaque à l’assaut de nouveaux paris. C’est donc dans une petite ferme au fin fond de la Charentes qu’elles se retrouvèrent. Leur hôtesse une femme charmante, avait à la demande de Zoé, réservé dans son élevage un petit shi-tzu mâle qui ravit Lilian. Quant à Zoé, elle craqua pour sa petite sœur Jack. Ces 3 jours sans contrainte, sans téléphone leur fit un plus grand bien et c’est ainsi que Zoé avoua ses sentiments à son amie.

 

Leurs yeux brillent, elles partageront désormais et leur vie en couple et leur activité commune.

 

Lostris



17/06/2024
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 472 autres membres