Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 12 - 2019 - Sujets 1 et 2

Atelier N° 12 — Sujet n° 1 — Écrire une lettre à un être aimé

 

Cinq mots issus de notre dictionnaire de mots :

 

Arbrisol

NM. Arbre dont les branches feuillues retombent en parasol, offrant ainsi une protection agréable contre les rayons du soleil

Bisquémale

Adj. Chatoyante

Craquette

NF. Jeune fille jolie et peu farouche

Embuller

Verbe du 1er groupe. Enfermer dans une bulle

Gouleyer

Verbe du 1er groupe. Savourer avec gourmandise et légèreté

 

+ Deux mots inventés pour ce texte :

 

Mélodiamoureuse

NF. Une femme qui chante l’amour sur tous les tons

Épanouvrir

Verbe pronominal du 3e groupe. Indique un mélange d’épanouissement personnel et d’ouverture sur le monde

 

 

Mon amour, ma source de vie,

 

Je t’écris cette lettre, je te crie cet amour qui m’embrase le cœur depuis au moins onze mille ans. Si, si je t’assure ! Onze mille ans ! Le temps passe si vite quand on aime…

 

Ton regard caressant m’a convaincue de m’aimer ou de me re-aimer, moi qui avais oublié jusqu’à la douceur de ma peau et la plénitude de mon sourire en l’absence de jours heureux. Je m’étais oubliée pendant des années, voilà tout.

 

Tu m’as aidée à sortir du placard où je m’empoussiérais, comme un livre oublié sur une étagère, un bibelot hors d’âge, une photo jaunie dans un cadre ébréché. Aujourd’hui, je renais et c’est merveilleux ! Je respire l’air parfumé du printemps en rêvant de m’asseoir avec toi sous un arbrisol, toi dont la peau si fragile a besoin d’être protégée en permanence sous peine de la voir se révolter à coups de rougeurs et de marbrures disgracieuses. Pas grave puisque je t’aime.

 

Je me plonge avec délice dans cette forêt bisquémale où je sais que mes pas me guideront invariablement vers les tiens pour tracer notre avenir vers des contrées calmes, apaisantes, heureuses. À quoi bon demander la lune lorsque le soleil brille tout près de soi ? Tu es mon soleil mon ange, dont je gouleye chaque rayon avec un plaisir non dissimulé.

 

Tu m’as dit un jour que j’étais ta raison de vivre et je t’ai répondu que tu étais mon évidence. Tout en intériorité et en sensibilité, tu as fait tourner les moulins de mon cœur en une musique légère, fluide et voluptueuse.

 

Moi, je ne suis pas une craquette qui butine et disparais sitôt la bise venue. Non ! je suis une mélodiamoureuse qui chante et vis l’amour comme une respiration avec son double de mots et de silences. La pureté de nos sentiments nous embarque dans des voyages féeriques où le verbe aimer se conjugue en double-je.

 

Pour les 387 ans à venir, je serai à tes côtés. Loin de t’embuller, je t’encouragerai à toujours plus t’épanouvrir, car le monde a besoin de savoir quel être d’exception tu es. Moi je le sais déjà. Il fallait être exceptionnel pour deviner que quelque part dans cette Terre de France, je t’attendais, je t’espérais.

Mon être de lumière, mon amoureux fougueux, mon homme du bout du monde, sache que je t’aime. C’est tout simple quand on y pense. Je t’aime. Amoureusement. Éperdument. Infiniment.

 

Ta douce et tendre… Moi !

 

Ta femme.

  12-1.jpg

© Ouvrez les Guillemets 63 – 11.05.19

 

 

 

Atelier N° 12 — Sujet n° 2 — Lipogramme sans N

 

 

Dialogue entre moi et ma voix

 

Légende :

Cl : Claire

V : Voix

 

Cl

Tu me parais très fébrile aujourd’hui. Que se passe-t-il ?

V

Je suis tout émue. Ta vie s’apprête à virer de bord et je vibre à chaque fois que tu réfléchis à ce futur que tu espères de toutes tes forces.

Cl

Est-ce que tu perçois quelque chose de particulier ? L’amour est déjà l’hôte de ces lieux. Est-ce que la joie va frapper à ma porte ?

V

Oui je te l’assure. Écoute mes vibratos et mes trémolos. Leur vérité seule doit te guider et te faire méditer sur ce chapitre que tu te prépares à écrire.

Cl

J’écoute, je perçois, je respire, je frémis. Je me prépare à suivre ce que le petit cœur rivé là, juste à gauche, me murmure à l’oreille et à l’âme. Retrouver l’amour de ma vie, l’aimer, lui chuchoter les accords majeurs créés pour lui sur la portée de l’absolu. Pas de bémol. Juste le plaisir de vocaliser de doux apportés par la bise légère de l’aube.

V

Alors… Je suis la gamme qu’il te faut ! Celle qui portera ta parole et tes rêves par-delà les mers. Celle qui traversera les terres, les îles, les âmes élevées et qui de cet écho tout à la fois céleste et fiévreux dira à cet être si particulier que tu es là pour lui, attachée à cœur et à vie à lui.

CL

Je souffre d’être séparée de cette âme-sœur que j’ai appelée de mes vœux. Sauras-tu le lui dire ?

V

Il le sait déjà. Lui-même éprouve la même chose. Mais le temps travaille pour vous, tu sais. Votre futur à deux se rapproche chaque jour, pas à pas, étoile par étoile.

Cl

D’après toi, saura-t-il espérer ces six mois de l’autre côté de la Terre ? Saura-t-il être toujours là pour moi ? ET moi ? Saurai-je composer la femme qu’il désire et que je souhaite être ?

V

Que te clame ce cœur qui bat fort ? Est-il divisé ? Veux-tu aller ailleurs qu’auprès de lui ? Vivre moderato, staccato ou allegrissimo ? Que te dit cette âme qui te joue cette douce musique de l’amour depuis des jours ?

Cl

Elle me dit d’aller au palier le plus extrême de moi-même, là où la quiétude favorise l’accès au calme, à l’immobilité, à la solitude expressive. Elle me dit d’ouvrir les yeux sur la clarté du paysage offert. Cet espace où je peux lire que la vie m’offre le cadeau de cette vie à deux, avec cet être de lumière et de douceur.

V

Tu vois ! C’est facile d’aimer et d’être heureux !

Cl

Oui c’est facile… et léger. Merci Voix d’être là pour moi.

V

Tu peux appeler lorsque tu le souhaites, je serai là. Je te murmurerai l’amour, je te chuchoterai des secrets, je soupirerai des fa, des mi et des do, pour toi, pour lui. Pour votre duo de cœur.

 12-2.jpg

© Ouvrez les Guillemets 63 – 12.05.19



20/05/2019
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 168 autres membres