Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 12 - 2021 - sujet 1

 

                        Claire et Anatole ou la recette d’un amour fou.

a12s1b.jpg
               

Un entremet brillant voila ce que lui promettait la recette qu’elle avait découpée dans son magazine féminin préféré.

Sa mère lui avait souvent tenu ce discours : «  le véritable chemin pour toucher le cœur d’un homme passe par son estomac » mais, même si celle-ci avait appliqué l’adage au quotidien son ménage n’avait pas été épargné par les querelles et le fardeau  d’une vie ou le lendemain était identique au présent.

Claire avait pourtant reçu le message 5/5, et elle tentait à présent  de le faire sien.

 

Anatole encore plus arrondi par les années était réapparu dans sa vie 35 ans plus tard. Un jour, ou nonchalante elle consultait le site « les copains de toujours »

 

Soudain la légère craquelure qui fendillait son cœur se transforma en  profonde crevasse. Il suffisait quelle ferme les yeux pour voir comment leur amour avait été beau, pur, au-dessus de toutes les contingences, elle avait été entrainée dans une insatiable passion pour cet homme. Leur vie commune dura quelques années ou Anatole toujours amoureux avala sans mot dire les courgettes bouillies, les yaourts à l’aspartame, la salade verte à la vinaigrette allégée, mais le pire pour lui c’était quand elle pensa avoir le  pouvoir de lui imposer un jeûne total. « Pas question » avait tonitrué son amant, et dès lors il avait eu sa place au restaurant de l’oie grasse. C’est là qu’il avait rencontré Geneviève, la cheffe cuisinière. La suite, vous l’aurez  sans doute, chers lecteurs, devinée.

a12s1.png

Claire en était là de ses pensées quand elle entendit Anatole qui du fond de la cave ou il croupissait depuis bientôt deux mois, vomissait, régurgitait, gerbait, dégobillait bruyamment. Pleurant et suppliant entre deux spasmes qu’elle le mette au régime.

« C’est bientôt l’heure » songea t-elle, et elle prépara en sifflotant sur un plateau  en entrée : trois avocats mayo, céleri rémoulade, diverses charcuteries, une entrée chaude aussi, de la quiche. Puis un carré d’agneau aux cèpes, des saint jacques au safran, du saumon à l’oseille. En fromage : du brie et du reblochon gratiné. Enfin en dessert, une tropézienne à la fleur d’oranger, et une grande tasse de sirop d’érable.  Le tout ou presque décongelé (c’était plus pratique pour maintenir le rythme de nourrissage). Ah ! ma foi le livreur de chez Pithrier est bien séduisant ! pensa-t-elle rêveuse, il faudra que je lui demande s’il aime la choucroute ……. 

J’arrrrive mon cherrri. Claire eu une pensée émue pour sa mère en descendant l’escalier.          

 

Ivoleine



21/06/2021
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 314 autres membres