Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 12 - 2022 - sujet 3 photo 10

1655844505856.jpg

 

Dès l’aube de ce grand jour, la forêt de Brocéliande a retenti des échos du Congrès Annuel de la Sorcellerie. Depuis, ce n’était que pluie de roses, vols de dragons montés par des elfes, ruisseaux de philtres, êtres fantastiques apparaissant et disparaissant sans cesse, ballets de balais à l’ancienne etc etc…

 

Suzilla, complètement subjuguée par ces exploits n’en ressentait que mieux ce qui séparait ses modestes pouvoirs des merveilles déployées toute la matinée. Il est vrai qu’elle n’était que stagiaire  de 3ème catégorie… La journée devait se clôturer sur les résultats obtenus par sa promotion : elle saurait enfin si elle allait accéder au titre de stagiaire de 2ème catégorie.

 

Vers midi, un calme soudain s’instaura : le congrès se déroulait maintenant à huis clos pour les travaux en commissions.

Naturellement Suzilla n’y avait pas accès. Elle avait quitté le groupe de ses collègues surexcitées. Malgré l’atmosphère euphorisante, la réussite totale de son costume, le choix de la couleur de ses cheveux ( habituellement roses) assortie à la rousseur automnale, elle était la proie d’une inquiétude grandissante.

Elle allait errant à l’orée des grands arbres, à 15 cm du sol, exercice qu’elle réussissait assez bien… Revoyant l’année passée, ses échecs successifs, elle interrompit au passage le cours d’un petit ru (leçon du 2ème trimestre) en pensant avec amertume aux sévères appréciations des maîtres qui avaient  sanctionné ses tentatives :

 

  • Rajouter une patte à un mouton
  • Transformée en vieille marchande de fruits, avoir essayé de vendre une pomme empoisonnée à la future mère d’Hitler

 

Là, on n’avait pas suffisamment reconnu - d’après elle – son effort pour remonter le temps, et en plus, on l’avait accusée de plagiat.

 

  • Envoyer des cauchemars à tous les chefs d’état qui lui semblaient nuisibles

 

Ignorant son désir de participer au bonheur des hommes, on avait durement pointé son « manque de discernement » qui avait mis dans le même panier Pol Pot et le roi d’Espagne.

Ses essais pour ressusciter quelques morts, Charlot, Henri IV, sa grand-mère, n’avaient évidemment pas abouti, et avaient été jugés ridiculement ambitieux.

 

Elle soupira… Elle avait quand même réussi à changer du vin en eau, à faire pleuvoir 40 jours de plus après la St Médard, agrémenté cela d’un superbe orage de grêle en apothéose .

Toujours glissant au-dessus du sol de la forêt enchantée , Suzilla se sentait de plus en plus pessimiste. Pour se distraire, elle fit un autre exercice : une remise en forme pour un papillon aux ailes froissées.

 IMG_20221112_131358.jpg

A ce moment se matérialisa en lettres de feu, le parchemin donnant les résultats. Suzilla vit aussitôt qu’elle était recalée pour revenir définitivement et à jamais dans le monde des humains et son talon – reprenant brusquement contact avec la terre – broya le papillon qui venait de recommencer à battre des ailes.

 

Toun



12/11/2022
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 390 autres membres