Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 13 - 2021 - sujet 3

 

Cerfs-volants.

a13s3 1.jpg

 

Sans cesse les vagues viennent s’échouer sur les galets ronds et luisants de cette plage dieppoise. La déambulation y est assez difficile, pour les non initiés.

 

Nous allons malgré tout nous rapprocher car aujourd’hui comme tous les deux ans, c’est le festival international du cerf-volant.

 

Une foultitude ultra colorée, piétine les galets, et dans le ciel,  oh merveille ! Semblant vouloir atteindre le soleil présent au rendez-vous, mille et un cerfs-volants dansent, virevoltent,  pirouettent, mêlant légèreté, couleurs,  transparences et figures spectaculaires.

a13s3 2.jpg

Cerfs-volants de combat,  cerfs-volants géants, cerfs-volants aux formes des plus drôles et surprenantes les unes que les autres, cette manifestation qui réunit plus de quarante pays, est un moment de rêve idéal pour terminer la période estivale.

a13s3 3.jpg

Sur place on peut s’initier à la construction d’un cerf-volant, des ateliers pédagogiques sont installés en front de mer.   On peut aussi se renseigner sur l’origine si lointaine de cette pratique. Celle-ci serait attribuée au IV° siècle avant JC, ce qui en ferait avec la toupie le plus ancien jouet du monde, et serait née en  Chine !

 

Tous les deux ans, la semaine  précédant le festival international de cerfs-volants, un article très intéressant et détaillé  attire tous les amoureux d’Icare, car un peu de rêve de fait pas de mal !

 

Ainsi le rédacteur nous explique, entre autre qu’il faut bien étudier la météo, un vent d’ouest pouvant signifier la pluie et gâcher la fête !

 

De nos jours, on  trouve des  cerfs-volants fabriqués en usine, rares sont les constructions artisanales, sauf celles que l’on voit au festival bien sur, mais là ce sont des œuvres d’art essentielles !

 

En Afrique, sur la plage de Cotonou,  au Bénin, nous avons  eu l’occasion de voir un  garçonnet pas plus haut que trois pommes, qui avait construit un cerf-volant avec un sac poubelle et trois rameaux de palmier, attaché avec un fil de pêche et le plus fort, c’est qu’il le faisait décoller du sol !

 

Bon sang, mais que les enfants sont doués ! D’autant plus doués qu’ils sont démunis. C’est peut être un raccourci rapide, mais quand même !

a13s3 4.jpg

Inexorable,  le soleil descend déjà. Nous le savons, l’heure de faire nos bagages n’est plus très loin. Nous traînons encore un peu. Les derniers baptêmes de l’air accordés aux nounours ou autres mascottes prennent fin. En effet il suffit de confier son objet fétiche à un cervoliste, qui le harnache et le  fait grimper dans les airs. Les derniers merveilleux oiseaux aux ailes chamarrées vont quitter le ciel à regret. Le soleil est maintenant couché. Quelques intrépides tentent des vols illuminés, qui vont prendre les étoiles pour voisines,  dans la couverture céleste qu’un bleu marine assombrit irrémédiablement.

a13s3 5.jpg
 

Icare s’est endormi. La plage se vide. Les galets tentent une dernière fois d’écouter le résonnement des pas multiples qui les ont accompagnés lors de ce beau jour festivalier. Et nous, les yeux encore éblouis par toutes ces images, la tête pleine de souvenirs, nous excusons le roulis des galets, et  prenons rendez-vous pour dans deux ans sur la côte d’Albâtre.

 

a13s3 6.jpg
 

14/07/2021 Shunt



29/07/2021
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 308 autres membres