Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 14 - 2022 - sujet 4

3.jpg

<< Dis-moi, petite-fée, ce qui te rend si triste ? Je t’aperçois là, sur cette balançoire, dans cette nuit sans lune, tu me parais complètement perdue. >>

 

C’est une longue histoire. Je venais de faire un long voyage au pays du savoir. J’étais toute heureuse car cet été j’y ai vécu des aventures vraiment extraordinaires. J’ai rencontré un magicien qui tenait entre ses mains une planète bleue. Il me confia que c’était la terre et qu’il devait en prendre grand soin car ceux qui habitaient là, à force d’élucubrations, étaient en train de la faire disparaitre à jamais. Comme je lui exprimais mon étonnement car je pensais que les humains étaient des êtres intelligents et irréprochables, il m’expliqua qu’il avait du s’absenter quelques jours pour se rendre à un colloque des grands de cette galaxie. Profitant de son absence, ces petits rigolos en profitèrent pour faire moultes barbecues, qui sur les plages, qui dans la montagne, et ce qui devait arriver, arriva ! Une multitude d’arbres millénaires furent rayés de la surface de la terre en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.

1.jpgDepuis des millions d’années mon interlocuteur avait eu en charge de surveiller et de protéger les sols et surtout les arbres. Les Anciens lui avait enseigné que l’arbre était considéré comme « l’axe du monde ». Ils lui reconnaissaient le pouvoir de relier le monde souterrain par ses racines et le monde céleste par ses branches.  Alors s’il apercevait la moindre étincelle s’éloigner de son foyer et partir en direction des chemins boisés, il s’adressait au ministère du temps qu’il fait, celui-ci se dépêchait alors de provoquer des orages, voire même des cyclones, ces derniers étant prévu, d’après des consignes strictes, en tout dernier ressort, pour effrayer les humains et leur remettre du plomb dans la cervelle et, à l’en croire, ce n’était pas une sinécure !

 

Devant un tel désastre, il me conseilla vivement de ne pas poursuivre mon périple. D’après lui je devais au plus vite rejoindre les miens et essayer d’échapper à ce chamboulement extraterrestre !  

Il me donna comme consigne, avant mon départ, de ne reculer devant aucun obstacle. Je devais d’abord naviguer en direction du royaume de la forêt où je pourrais rencontrer l’Arbre de Vie. Celui-ci devait m’indiquer comment faire pour sauver Dame nature. Cet arbre devait se trouver dans une clairière, entouré de nombreux Arbres Maîtres. Ces derniers sont reliés souterrainement à tous les arbres qui les entourent. S’ils venaient à disparaître, le magicien m’assurait que c’est la terre entière qui s’assécherait et commencerait à mourir.

Hélas, j’ai navigué sur des flots tumultueux, puis j’ai cheminé, de jour, comme de nuit, sur diverses voies plus ou moins caillouteuses, à travers des territoires sombres et incertains, mais je n’ai pas trouvé cet Arbre de Vie. Je suis lasse et ne trouve plus la force de continuer à chercher.

 5.jpg

Lève la tête et regarde autour de toi, je crois, au contraire que tu es au bon endroit. Au bout de ce sentier, j’aperçois l’arbre que tu recherches. Il  est de toute beauté et la nature autour de lui est resplendissante. J’en ai le souffle coupé. Vas, approche-toi, sers-le dans tes bras pour entrer en communion avec lui, aie confiance en lui et en toi, le reste viendra naturellement. Ecoute ce qu’il a à te dire, et n’oublie pas qu’il représente la VIE !

 a14s4.jpg

 

Fleurs de mai



26/09/2022
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 390 autres membres