Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 15 - 201 - sujets 1 et 4

a15s1et4.jpg

Quand je suis entré dans l’ EHPAD , une tristesse et une colère infinie m’ont assailli.

Elle se sont installées et je les porte tous les jours.

 a15s1et4b.jpg

Je vois ces autres que moi-même  rassemblés dans le hall les uns sur un fauteuil roulant, d’autres assis de guingois  sur divers sièges ,  le regard perdu, le visage gris, la plupart sont si altérés qu’ils ne peuvent que rester là à attendre le repas du midi ou du soir.

 

Me connaissez vous ? Les connaissez vous ?

Non !!

Vous êtes dehors dans votre vie de confort ou de galère mais dehors ! que savez vous de cet étrange bal des anciens vers la mort ?

Je voudrais briser ma cage. Non elle n’est pas dorée, elle est juste un enfermement pour ma sécurité ! Je la hais. On a volé ma vie, je suis dépossédé.

 

Rien n’est pire que nos  fins de vie. Nous avons été enfants, jeunes, adultes plein de projets, parents ou pas,  joueurs, casse cou, sages, nous avons parfois célébré nos mariages comme le plus beau jour de notre vie ou nous nous sommes enfuis vers la solitude ? qu’importe !

Qui étions nous ?

Qui nous regarde ? nous  approche, nous  parle, nous  touche, nous  fait sentir vivants ? nous  procure encore de l’étonnement ?

Qui de vous a la curiosité de s’intéresser à nos  besoins et souvenirs ?

 

Et moi , je suis là,  derrière ces vitres comme un singe qui attend qu’on lui jette des cacahuètes

 

J’ai peur, oui, j’ai peur et j’ai mal, quelque chose de viscéral m’étreint jour et nuit.

Je voudrais m’élancer de la première falaise venue pour échapper à ce mouroir à petit feu, qui m’y conduira ?

 

Ils ont tant à faire ceux qui travaillent dans cet univers de naufrage… même s’ils donnent des pincées d’amour, du temps, de l’énergie,  ils ne peuvent dissiper mon  désespoir.

 

La révolte gronde en mon cœur… ce monde dit civilisé a perdu le respect de la dignité à accorder à ces anciens que nous sommes et que vous deviendrez tous, ne l’oubliez pas !

Le destin mortel est universel, mais la fin du parcours est terrifiante dans cette société d'exclusion…

 

clohe



21/10/2021
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 390 autres membres