Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 16 - 2021 - sujets 3 et 4

clohea16s2 3.jpg

 

Je me suis levée du pied gauche…mauvaise augure, mon petit orteil droit me fait mal et je me rappelle que ce matin je dois partir en courses dans ce super marché que je fuis depuis 15 jours…

 

j’ai 100 ans au réveil, des valises sous les yeux  et le moral dans les chaussettes !

Bon, assez pleurniché, un petit café serré, 5 minutes sous la douche et enfiler le  jogging des jours où j’ai envie de me sentir au large.

Je jette un œil dans la glace du couloir comme femme dynamique et moderne, je la fous mal !

 

J’attrappe les clés de la voiture, la liste des courses chiffonnée dans ma poche,  mon masque usagé,  pour le magasin ça ira !

 

J’ai du mal à marcher, décidemment mon orteil me fait mal. Je boitille jusqu’au garage.

Vivement que cette corvée soit faite !

Me voici sur le parking du supermarché sans une once d’ombre. Ça va être chaud,chaud…j’ai oublié le pare soleil.

Par quoi commencer ?

 

Le rayon du frais, et non ! j’ai pas mon sac glaciére, il est resté dans le véhicule.

Pas oublier le fromage quand même, je vais jeter un œil.

Mais qu’est ce qu’il fait celui là à ouvrir toutes les boites de camenbert ? il appuie dessus en plus ! quel mal élevé , bouh il est affreux en plus, les yeux rapprochés avec des sourcils de gros jaloux ,des cheveux crados et des paluches comme des battoirs.

 

« Hé vous ! vous allez les tater comme ça un par un ? »

«  Je t’ai demandé quelque chose mémère, occupe toi de tes oignons, ils sont en promo d’ailleurs ? »

« mal éduqué !  si tout le monde faisait comme vous, on aurait de la bouillie de camembert »

« Dégage mémère, si ça te plait pas, change de rayon, ou je vais t’en étaler un sur le museau »

« Je ne vous permets pas, je vais appeler un agent de sécurité»

 

Passe justement un vendeur, « un probléme Madame ? »

Le grossier personnage tourne les talons et rapidement s’éloigne.

«  Laissez tomber, un goujat comme on en voit peu au langage de charretier, mais j’ai pas de temps à perdre »

Le vendeur s’éloigne à son tour avec une moue qu’on ne voit pas. « Ha les clients ! »

 

Bon du coup, prendre l’essentiel vite fait , bien fait, he hop 2 barquettes de viandes, he  hop 2 de poissons, hé hop un filet d’oranges, une cagette de pommes, he hop 2 kilos d’endives, des carottes des sables et 3 salades.

Bouh… ras le bol de ce magasin, allez encore un peu de patience, la rayon des laitages et c’est fini…ha non ils ont pas de yaourts sans sucre ! C’est drôle comme ils en manquent toujours, il y a pourtant une variéte halluciante de desserts au mileu desquels squattent quelques yaourts nature à la date périmée…pas de beurre à la motte non plus, c est pas mon jour. Il faudra que j’aille au marché mardi matin.

 

Hé voilà, ça coince aux caisses !

Allez, prenons la 3 – tout le monde a des caddies débordants. Alors celle là ou une autre.

J’ai mal à mon orteil – j’ai chaud , mon jogging est bien trop épais. J’ai soif…et il faut attendre.

Mais qu’est ce qu’elle fait la caissiére, le tapis avance pas, et bla bla bla avec la cliente, elle raconte sa vie ou quoi ? elle prend des airs dramatiques,  léve les yeux , souffle derrière son masque au point qu’il lui tombe sous le nez…elle va nous filer le Covid celle là !

Bon je sens que je vais changer de caisse, essayons la 1, y a moins de monde…

En 10 ‘ je serai dehors

Coup sur l’épaule, je me retourne,  une mémé brandit sa carte de priorité, tout juste si elle me donne pas un coup de canne.

Bon, je la laisse passer. je grimace un sourire mais je n’en pense pas moins ….papys , mamies, venez encombrer les files aux heures de pointes, ce serait dommage pour nous , les travailleurs préssés, les méres de famille d être privés de vos compagnies !

Mais non d’une pipe,  ils peuvent pas rester chez eux à lire des romans ou regarder des émissions de télé réalité ?

Et qu’est ce que je vois venir ? une nana enceinte jusqu’au yeux avec une expression de martyre ! Il manquait plus que ça, et de 2…je crois que je vais laisser mon caddie et marcher aussi vite que me le permettra mon orteil vers la sortie, rentrer sans rien à mettre dans le frigo ; tant pis.

 

Bon allez je lache tout, qu ils se débrouillent avec mon caddie plein, j’ai la rage, j’arrache mon masque et je le jette dans la premiére poubelle venue, je rentre sur les chapaeux de roue, j’ai toujours mal à l’orteil, en plus j’ai la migraine, je transpire, il fait 45 ° dans la voiture. La clim fait un bruit d’enfer.

Un ouragan.

Ouf, plouf sur le canapé. Je vais commander des pizzas pour midi.

Tant pis pour la résolution 5 fruits et légumes par jour, éviter les aliments sucrés, salés, modération en tout…je me sers un verre d’eau fraiche puis  un ballon de rouge, je jette mes chaussures dans le couloir, j’enlève mon jogging, vite ma petite robe d’intérieur legére, je suis exténuée.

Demain Nono travaille pas, il ira au supermarché…je vais lui vendre ça contre un gros câlin…mais pas aujourd’hui, dans la semaine prochaine, on verra.. et selon mon humeur !

 

Clohe



31/10/2021
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 375 autres membres