Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 7 - 2019 - Le conte

Petite épopée de l’ Amour ?

ogre.png

L’ogre, « Mandalibus », a pris froid et tousse en crachant ses miasmes dans le feu pour les brûler.

Il a beau avoir avalé en 3 jours 2 petits poucets, 1 chaperon rouge et 1 blanche neige, il se sent faible.

 

Il s’installe donc sur son lit de fémurs à la paillasse épaisse faite de longues chevelures, arrachées à ses multiples victimes, ointes d’huile de bave de crapaud pour bien les conserver, tressées entre elles pour faire un matelas douillet.

 

Il commence à s’endormir quand une quinte de toux le réveille, il se met en quête d’une cervelle d’agneau pour adoucir sa gorge. Il en a un stock dans son garde-manger d’hiver. Mais il est fort dépité car il s’étrangle et doit tout recracher pris de nausée.

 

Il se sent fiévreux, de plus, sa grosse carcasse tremble en faisant un tel bruit que la sorcière, « Carabinasse », en est alertée, à l’autre bout du territoire.

socière2.jpg

Elle enfourche son balai technotique* (hautement cylindré, moteur turbo débridé, et capteur d’obstacles.)

Elle franchit à toute allure les distances et vole d’une contrée à l’autre en se faufilant entre tous les écueils depuis qu’elle a acquis cet objet sportimagique après bien des négociations avec les démons impitoyables de l’ordre des « Technobalayeurs* de fées et de lutins ». Ils exterminent ces bons génies pour prendre un pouvoir absolu.

 

Ces massacreurs ne sont pas ennemis de la sorcière mais pas amis non plus. Ils observent sa conduite.

Au moindre faux pas, elle sera calcinée, elle aussi. Ils se méfient de la gente féminine dont le cœur peut s’attendrir, même une sorcière risque de tomber amoureuse, et là, c’est la trahison assurée.

 

Elle s’était, d’ailleurs, amourachée d’un lutin, et cet amour contre nature lui avait valu d’être condamnée à brûler, si l’ogre, coalisé avec elle, n’avait pas convaincu l’ordre des « Technobalayeurs de fées et de lutins »  de l’épargner car il est leur grand pourvoyeur de chair fraîche.  Ils ont d’autres chats à fouetter que traquer la nourriture. Ils doivent s’attaquer aux elfes, naïades et autres nuisibles du genre, entraves à leur soif d autocratie… Mandalibus et Carabinasse étant des « petits » dans la cour des jeux de massacre.

Pour l’heure, Carabinasse chevauche son balai technotique  pour secourir (avec un rien d’arrière-pensée ! on ne se refait pas) Mandalibus, qui l’avait, une fois, sortie d’un mauvais pas.

 

Et la voilà qui se pose devant sa porte en pierres. Elle doit répondre en moins de 3 secondes à une question obligatoire  « combien font 2693548  multipliés par 1235478 (les chiffres changent toutes les 30 secondes) faire le rituel imposé : tordre le cou à trois rats pour entrer enfin. La grotte sent le vieux bouc car l’ogre change rarement ses oripeaux et aucune ouverture n’apporte d’air frais (imaginer une cheminée des fées serait un outrage impensable…)

 

Elle trouve Mandalibus en bien mauvaise posture, les yeux révulsés, la langue pendante, les mains crispées sur un crâne de mouton, de la cendre sort de sa large bouche aux mâchoires de crocodile … Un massage cardiaque est inutile, il n’a pas de cœur, juste une partie de cerveau conditionné au mal et un énorme estomac.

Elle se demande bien si sa mixture de venin de serpen

t et de mygale associée à un jus d’amanite phalloïde, même en perfusion, pourra le remettre d’aplomb.

Elle triple la dose vu le gabarit du bestiau et la gravité des symptômes, modifie son mélange et lui en verse un plein seau avec un entonnoir dans le gosier. Un râle sort du monstre…et sans savoir ni pourquoi, ni comment, il tombe en poussière.

 

Carabinasse  est stupéfaite ! La voilà qui a tué son complice ? Mais n’oublions pas qu’une sorcière est viscéralement méchante. D’un coup elle ricane et comprend sa chance. Elle va prendre possession de la grotte pour faire grandir une couvée de sorcières des plus intrigantes et avoir des espionnes de ce côté-là du pays.

Aussitôt dit aussitôt fait : Elle balaye les restes poussiéreux de feu l’ogre, fait souffler un vent désodorisant, car bien que peu délicate, elle a l’odorat sensiblement développé.

Elle se frotte les mains et remonte sur son engin pour annoncer la bonne nouvelle à ses « Carabinassiéres* » et concrétiser son projet.

 

Mais c’est sans compter sur l’ordre des « Technobalayeurs de fées et de lutins » lesquels, avertis par le rapace « Aceratus », voient là une aubaine de se débarrasser d’une traîtresse possible, désormais sans protecteur…

Ils se concertent et décident de piéger le balai technotique. Quand Carabinasse en descend pour une halte, comme par hasard, le chef des démons « Destrictus » se trouve là et le lui soustrait sous prétexte qu’il est anormalement bruyant et qu’une maintenance s’impose.

Elle accepte, un peu hésitante mais trop absorbée par son dessein, oublie la règle n° 1  «  toujours rester sur le qui-vive ».

Après un grand moment, Destrictus la rejoint et lui redonne son engin, elle se précipite pour l’enfourcher, se propulse comme une fusée, et à quelques lieux de là… explose en vol.

Une fumée cuisante, épaisse, charbonneuse et toxique s’étend sur toute la contrée, et bien au-delà…

Aceratus le rapace s’étouffe. Les Carabinassiéres imprudemment sorties de leur antre s’asphyxient et Destrictus et ses comparses démoniaques enivrés pour fêter l’évènement ne se méfient pas de l’envergure de cette chape meurtrière sortie de l’âme noire de la sorcière en voie d’extinction.

Au matin suivant, tous sont carbonisés.

elfina.jpg

C’est alors qu’une mini magicienne, « Elphida », enfouie dans une rose blanche à peine éclose, très loin de ce sinistre endroit, ayant échappée au génocide des « bons génies », ouvre ses yeux dorés, secoue ses blonds cheveux de soie, déplie ses ailettes translucides aux furtifs éclats bleus, fait d’une épine sa baguette magique et s’envole avec légèreté vers un arc en ciel. Elle traverse l’océan, et, amie d’une rose des sables et d’un renard apprivoisé, fait pleuvoir de son cœur sucré des pétales de fleurs qui écrivent sur la dune… « Parfois les Loups se mangent entre eux pour le bonheur des Agneaux »…des parfums s’élèvent en volutes brumeuses, s’éparpillent aux 4 vents et saupoudrent le monde d’Amour.  

 

Lexique :

Carabinassières : adeptes de la Sorcière « Carabinasse »

Sportimagique : qualifie un objet aux qualités sportives développées par une magie spéciale.

Technotique : qualité d’un balai de conception robotique très prisé des sorcières.

Technobalayeur : Créateur du balai technotique – par ailleurs destructeur des « bons génies ».

  

 



14/03/2019
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 158 autres membres