Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 2 - 2022 - sujet 1

 

Le fil d’Ariane, lettre écrite le 05/02/ 22

 2éme texte.jpg

Dans les années 50, la vie à la campagne était tour à tour, rude, joyeuse, parfois dramatique, souvent, quatre générations se côtoyaient dans une maison sans confort. L’âtre était le lieu de ralliement de la famille, surtout l’hiver. Quel plaisir de manger les châtaignes ramassées le jour même en regardant la danse des flammes, temps partagé entre silence, échanges savoureux de blagues en patois, les anciens étaient d’excellents comédiens. La jeune génération comprenait ce langage, mais ne le parlait pas, à l’école, c’était interdit de l’utiliser.   

 

Entre attachements, entraide, conflits, dépendances réciproques, moments festifs joyeux suivis de retours en arrière, arrive le moment stratégique ou le futur adolescent décide de ruer dans les brancards pour sortir de sa coquille. L’envol est difficile, il lui faut larguer les amarres, se libérer des attaches sans tomber dans l’ivresse des profondeurs abyssales. Son désir de sortir du cercle familial le protège de la noyade, éperdument inquiet, soudain, une musique apaisante diffuse un parfum d’enfance. Une voix mystérieuse prend le relai. Étonné, il reconnait alors le timbre de voix de son institutrice. Elle l’encourage à écrire ce qu’il ressent. Ce désir d’écrire cisaille l’entrave du cordon ombilical, il lui reste maintenant à se dépouiller de l’ivresse des profondeurs. Il observe à nouveau les grandes masses noires des monstres marins, énormes silhouettes responsables de ses cauchemars. Dans son crâne, la tempête finit par se calmer. Sorti de sa torpeur, il entend à nouveau la voix encourageante et douce de l’institutrice. Cette voix éclaire ses pensées, il n’est plus question de trépasser dans les profondeurs. Il réussit alors à déchirer les mailles du filet qui l’emprisonne, évite le bec menaçant de l’oiseau amphibie et remonte à la surface. Il a enfin réglé son compte au chagrin et savoure la tendresse de la brise

Arrive enfin le moment stratégique éperdument désiré. Un peu trop tôt, sûr de lui, il largue les amarres, hélas, l’envol libérateur bat vite de l’aile, la tentation de se livrer à nouveau à l’ivresse des profondeurs ne le lâche pas, une pensée le sauve encore une fois de la noyade, la voix salvatrice est toujours là, prête à s’infiltrer en lui pour le guider. Le jeune homme ouvre enfin la bonne porte.

Terminer cette aventure cauchemardesque sur une boutade est un véritable exploit, entre humour et intelligence, son désir de liberté s’affirme, l’horizon de son avenir s’éclaire, une couleur nouvelle complète l’arc-en-ciel de ses pensées.

Le lendemain il s’éveille heureux conscient de sa force intérieure, impatient de découvrir le monde au-delà de la frontière familiale. Heureux de se projeter dans l’avenir, il rêve de futures rencontres. Cet avenir ouvre pour lui l’éventail des différents choix possibles.  Il a pris de l’assurance, reconnaît ses désirs, il a maintenant le mode d’emploi de son affectivité et n’en perd pas la clé sans oser encore s’en servir.

a2s1d.jpg

Dans les difficultés, il a appris à sortir la tête de l’eau, à s’accrocher au fil d’Ariane, à écouter ses pensées. Cette fois, sa propre voix intérieure est en passe de lui ouvrir les portes de la culture et du savoir sur lui-même.

 

Sylvie

 

          



14/02/2022
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 376 autres membres