Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 22 - 2019 - Sujets 1, 3 et 4

Sujet 1 – proposé par ANH.    « Faiseur d’ANA »

                          

« C’est l’été  chez toi?, c’est un gag ou quoi ! On crève ici ! y a  25° ! »  Alors que la cheminée tire à plein, Mina  ouvre en grand  la fenêtre « Ouf ! Un peu d’air c’est pas trop tôt »

Renaud, à regret, ferme le tirage et la conjure de refermer la fenêtre.

Mina l’embrasse sur la joue et s’affale  sur le canapé. Elle attrape le petit bouquin sur l’étagère à portée de main et  commence à  feuilleter l’ana de son oncle Renaud. Ses yeux tombent sur un croquis assez réussi d’ara qui illustre une petite anecdote d’un voyage  passé. « non mais sans blague, il a même mis un bob sur la tête du perroquet !  ». Ça  amuse Mila.  En sus il a écrit un genre de petit poème :

« Ara tropical,

Ravissement de mes yeux

 Ta Voix, chant royal »

 

Elle  dit gentiment  moqueuse « Te voilà dans ton ère romantisme et rêveries, mais depuis que tu es revenu ici, tu as  comme  besoin d’un  sas pour te  ré acclimater à la vie de notre petite province. Tu as  l’air complètement à l’ouest  et c’est pas  ta vieille maison « sis près de l’église »  comme tu dis qui va  te  remettre en selle. Pour l’exotisme, tu  repasseras. »

 

L’oncle ne relève pas, il a l’habitude que sa nièce le charrie.

 Elle regarde à nouveau le dessin du perroquet et s’intrigue de voir ses serres vernies comme  des ongles. Puis, très absorbée, elle continue sa lecture. a22s1.jpg       a22s1b.jpg

                                                                                                                             

Renaud toujours silencieux, s’installe au fond de son fauteuil, et après un grand bâillement sonore, ignorant totalement Mila,  reprend un vieil ouvrage, il est subjugué par l’emploi des imparfaits du subjonctif  :

 

« Quand elle achetait soit des corsets, soit des peignoirs, soit des pantalons, elle voulait toujours que ce fût moi qui passasse avec elle dans la chambre au fond et qui les lui essayasse. — (Le Roman de Violette : œuvre posthume d’une célébrité masquée, page 66, 1870)

 

Il ferme son livre et se répète la phrase plus de dix fois, il se met à ressasser que décidément, cette époque était précieuse et courtoise. Quel style savoureux ! Comme il aimerait écrire de cette façon ! Mais personne ne   comprendrait son engouement. De plus  n’étant ni poète, ni romancier, il est un simple  « faiseur d’Ana. » ça plait à Mila, c’est déjà ça !

 

Sujets 3 et 4 : Haïku -  Tanka

Haïku Noël 

                   

coeur en etoile

Flocons lumineux

Guirlandes d’or, lune d’argent

Minuit sonne,  cœurs étoilés  

 

Tanka :                          

lee Jeffries a22.jpg

Ruelles scintillantes

Pauvre hère bat le pavé

Froid !  Regard perdu

Pas pressés des passants, stop

Sourire, bol fumant, enfin !

a22s4.jpg



19/12/2019
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 237 autres membres