Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 4 - 2021 - sujet 1

 

Les Porteurs de Lumière

a4s1b.png

Petits bonhommes, une lanterne à la main pour les uns, une offrande pour les autres, j’aime à les imaginer descendant de la montagne aux aurores, dans une atmosphère brumeuse

 

D’abord en une longue file, puis se dispersant sur la planète bleue, tel un ciel étoilé

 

Qui sont-ils ? Nous l’ignorons.

 

Mais selon leur visage sans âge, ils pourraient aussi bien venir de l’Orient, que de l’Occident, du Sud que du Nord

 

Parfois, ils ressemblent à des personnes connues, dont nous avons un jour croisé le chemin ou qui ont partagé notre quotidien. Des musiciens, peintres et poètes en font partie

 

Quelquefois, leurs traits s’apparentent à des Sages, à des Saints ou à des Prophètes.

Sur le dos d’un certain nombre, nous pourrions même deviner des ailes

 

A vrai dire, il semblerait qu’ils sortent d’un endroit des plus profonds de la Terre qui ne figure sur aucune carte géographique.

 

Où vont-ils ?

 

Dans les endroits sombres comme les forêts profondes et les ruelles nocturnes des cités.

Dans les lieux lumineux comme les déserts et les plaines fertiles.

Traversant les mers et les océans, franchissant les montagnes, bravant la tempête et surmontant tous les obstacles.

Nous les trouvons partout.

 

Que font-ils ?

 

Sans que nous ne sachions ni pourquoi ni comment, ils apparaissent soudain, sans crier gare, lorsque nous sommes prêts à les recevoir, pour une durée de l’ordre de l’éphémère ou pour une période plus longue.

 

Pour partager leur lumière ou délivrer un message d’amour à des moments où nous ne les attendions plus.

 

Mais pourquoi leur présence subtile reste-t-elle invisible si souvent ?

Nos yeux sont-ils aveugles ? Nos oreilles sont-elles devenues sourdes ?

Nos cœurs sont-ils pris dans la tourmente ou restent-ils fermés par trop de peine et de souffrance ?

Ou peut-être sommes-nous trop préoccupés dans cette période troublée ?

Pour prendre le temps d’entrevoir une petite flamme vacillante…

Pour entendre les pas discrets de leur démarche sûre et déterminée qui ne s’arrête jamais.

 

Car, bien que rejetés, ignorés, ils poursuivent leur chemin confiants et sereins pour offrir leur don à ceux qui le désirent, sans rien attendre en retour.

Capables de se faufiler dans les grandes salles des châteaux, comme dans les petites pièces des bidonvilles.

Aptes à s’introduire dans les chambres d’hôpital comme dans les cellules des prisons.

 

Humains malmenés, maltraités, malades ou malaimés, nous avons tant besoin de leur présence lumineuse et chaleureuse.

Conscients ou peut-être pas, nous les attendons avec impatience pour un peu plus de bonheur et de légèreté..

Pour un peu plus de compassion et de compréhension, pour un peu d’Amour.

 

A cette époque de l’année, lorsque le printemps éclate de Beauté et que la Nature renaît après son long sommeil d’hiver.

 

J’en ai rencontré plus d’un, quelquefois juste sous mon nez, d’autres fois, un peu plus caché.

 

Je vous suggère de bien regarder et d’écouter ce qui se passe autour de vous.

Il y a fort à parier que vous apercevrez, ne serait-ce qu’un seul petit bonhomme, ne serait-ce qu’une petite lueur. D’ailleurs, ces deux-là se confondent pour ne former qu’Un.

 

Lumière d’Espoir

Lumière d’Espérance

Lumière de Vie

Lumière…

Elles portent des noms différents, mais apportent toutes la Joie

Laissons-leur donc notre porte ouverte !

Et peut-être, pourquoi pas, aurons-nous le bonheur de devenir à notre tour « Porteur de lumière »

 

Emeraude, 2 avril 2021



04/04/2021
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 314 autres membres