Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 5 - 2023 - Sujet 5

Et si mon aide pouvait sauver des vies



J'avais déjà envoyé une candidature spontanée pour apporter de l'aide en Ukraine mais je n'ai jamais eu de réponse. Ce matin je reçois un appel de Help Ukraine qui m'annonce que j'ai été retenue. Je dois me présenter lundi à l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry. La responsable m'a demandé d'être à jour de mes vaccins et de pouvoir prouver mon identité avec un passeport en règle , ne pas m'encombrer car je ne serai jamais logée au même endroit et surtout rester maître de mes émotions car ce n'est pas un 2 8 classique ( c'est  les mots qu'elle a employés....). Il va falloir que j'annonce à ma famille que je pars pour un mois dans un lieu où tout n'est que chaos....
Lundi levée 6h j'attends Alicia qui m'accompagnera pendant le voyage (5h): elle  sera ma référente pendant toute la durée de ma mission.
Ça y est nous nous envolons pour Kiev. A notre arrivée nous sommes pris en charge par Artem, qui sera notre chauffeur, il est envoyé par l'armée ukrainienne pour gérer nos déplacements en toute sécurité.a6.jpeg
On nous emmène à Mariopol où nous devons aider les habitants qui ont tout perdu. Je vois des immeubles détruits, des femmes pleurent en tenant leurs maris ou enfants morts dans leurs bras.... Je suis effondrée, impuissante face à tant d'horreurs.... Comment l'homme peut il tuer aussi facilement...
https://www.lexpress.fr/resizer/HTXjB7fCeyAw-pMyYmZwdBlU_IY=/970x548/cloudfront-eu-central-1.images.arcpublishing.com/lexpress/3LESNWA7JREVPIMAATAXXQ5QAI.jpg
Alicia me contraint à avancer et surtout ne pas faiblir. Il faut montrer à ces victimes que nous sommes là pour eux . Un petit garçon me demande de l'eau et à manger . Nous installons une cantine sous une tente. Nous distribuons des rations aux plus affaiblis. Mira l'infirmière et Léon le médecin militaire réquisitionnent une école pour en faire un hôpital de fortune. On tente de soigner les blessés comme on peut, des camions avec des médicaments et d'autres soignants ne devraient pas tarder à nous rejoindre. Déjà 12h que je suis arrivée et j'ai du mal à décrire ce que je vis en ce moment.
Guerre en Ukraine: plus de 25 000 armes distribuées à des civils à Kiev |  Le Devoir
On entend les tirs au loin, les avions passent au dessus de nos têtes. On est sur le qui vive il faut essayer de faire au mieux mais on a toujours cette peur qui nous prend aux tripes. Soudain une explosion assourdissante retentit : ils ont visé un bâtiment administratif tout est réduit en poussière... On ne sait pas si il y avait des personnes à l'intérieur. Nous sommes les premiers à intervenir. Il fait noir et il faut être prudent, on entend des appels au loin il va falloir aller les aider. Dans quel état sont-ils? Une femme m'interpelle : aidez moi mon fils est bloqué sous ces gravats. Je me détourne d'elle car je suis incapable de réagir je suis tétanisée... Alicia et Léon me mettent à l'écart : Ressaisis toi car ces personnes ont vraiment besoin de nous tous. Si tu sens que c'est trop difficile pour toi dis le nous. Un avion repart demain pour la France notre chauffeur pourra te déposer. Je te laisse réfléchir en ton âme et conscience. Je sèche mes larmes et me reprends. Je me dirige vers un monsieur qui saigne au niveau de la hanche. Je lui fais un garrot et en le soutenant je l'amène vers un médecin. Il me prend dans ses bras et n'arrête pas de me remercier pour ce que je lui ai fait ou dit. Je le laisse vers Léon qui saura mieux s'occuper de lui. Le vieux monsieur se retourne encore et, les yeux larmoyants, me remercie encore une fois et me dit de continuer ainsi.... A moi de faire le maximum pour que ces personnes sortent enfin de ce cauchemar...
Guerre en Ukraine : à Kiev, les premiers soldats russes laissent des  cadavres sur leur passage


04/04/2023
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 456 autres membres