Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 8 - 2021 - sujet 1 + atelier 7 les images du sujet 5

Atelier 7-  les Images  +  Atelier 8 la Ronde des mots

 

Image 1

A7S5.png

S‘appelle  elle  « Boucles ou Larmes d’Or » ?  

Sa bouche comme un fruit mur d’été à cueillir délicatement, sa paupière ombrée de touches pastel, sa peau si claire me donne envie de l’embrasser comme pour réveiller une Belle au Bois  Dormant.

Je ne sais rien de son histoire et me voilà perplexe et fasciné devant cette œuvre silencieuse.

Peut-être a-t-elle connu, noble Dame, des châteaux vénitiens, des songes merveilleux et d’autres maléfiques, des prétendants avides de ses richesses, des soupirants éperdus et un amour condamné qui a laissé à jamais ces pleurs dorés sur ses joues ? 

 

Image 2

A7S5B.png

Je me plais aussi à imaginer qu’elle a vécu en d’autres temps, qu’Elle a savouré, amante courtisée, l’abondance festive des nuits dansantes au rythme endiablé d’orchestre de Swing dont musiciens et chanteuses aux couleurs flamboyantes ravissaient les assemblées de Reines et Princes charmants d’un soir.

L’un d’eux l’a-t-il brisée sous la pointe d’une flèche d’Amour ? Parfois le cœur s’embrase  dans des danses enivrantes mais aussitôt la foudre le transperce, l’orage éclate et la pluie ruisselle emportant  l’espoir fugace.

 

Image 3

A7S5C.png

S’est-elle enfuie ravagée de douleur vers un pays lointain pour oublier, appréhender une vie nouvelle, trouver la Paix et absoudre un amant infidèle ?

Je la vois recueillie par de jeunes femmes d’un pays du Levant où l’exubérance des végétaux aux tons ardents et aux parfums subtils côtoie les figures lisses au teint de sable et ne trouble ni sérénité de Maître Chat ni celle de ses honorables Maitresses.

Combien de temps aura-t-elle gouté les fruits nouveaux,   les amitiés naissantes, combien de temps son cœur aura mis pour cicatriser… quelles aventures aura-t-elle tentées ? aura-t-elle prié ? Se sera-t-elle retirée dans des lieux secrets ?

 

Image 4

A7S5D.png

Qui aura-t-elle rencontré ?

Son visage aura-il pris des reliefs et des coloris qui racontent d’autres amours, d’autres joies, d’autres tristesses ?

Son histoire sera-t-elle inscrite dans des yeux bleus de glace, des lèvres éclatantes ouvertes comme  une corolle, des joues, un  front  un nez aux lignes et traces lumineuses ou sombres sculptées au fil des jours ?

Les blessures seront-elles creusées à côté de bonheurs légers dans  des marbrures ineffaçables ?

Je la vois dans une sensualité meurtrie et épanouie à la fois, offerte aux baisers et aux doigts habiles.

J’aimerais être son seigneur et son adorateur.

 

Conclusion.

 

Et tout cela ne reste que  littérature, mais comme il est bon de rêver !

Il appert que j’aime me représenter cette inconnue dans un chemin de vie qu’elle n’a peut-être jamais pris mais qui m’emmène dans un voyage hors de ces murs, du temps,  des frontières, de la réalité banale.  Ô vous, créatures d’artistes, êtes-vous essentielles ? Oui, pour moi, pauvre mortel, vous embellissez  ce monde parfois si funeste et faites vibrer l’imaginaire illimité.

 

Clohe



13/05/2021
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 308 autres membres