Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier du 27/01/2015 par Bernard

Balade en mon jardin tropical

 

ravintsara.jpg
 

Du jardin montent les odeurs de vanille, envoûtantes, propices à la vacuité, à la procrastination. Ma guéguerre de mousquetaire allant pourfendre la meute de chats du quartier attendra.

Je ne suis pas suffisamment nyctalope[1] pour m'attaquer de nuit à cette bande de félins.

 

Non, je préfère baguenauder dans mon jardin où la vanille perd peu à peu sa suprématie odorante face aux parfums camphrés des ravintsaras[2]. Mes pas me conduisent aux confins de ce vaste espace vert, à proximité du hangar où nous remisons notre alambic pour distiller les plantes à parfum.

Notre maison est un havre odoriférant au sein de cette collectivité d'éleveurs où ne dominent que les effluves de la bouse.

« Ainsi moi dans ma brousse, j'suis un vrai fan du blues …. quand je suis dans la bouse …. » La chanson des Charlots me fait sauter du coq à l'âne : je me dis, in petto, qu'il faudra songer à ma coloscopie. Sur ce coup là aussi, je procrastine.

Laissant là, l'alambic, je m'en retourne déguster une lambic[3] sous l'envoûtante émanation des ravintsaras.

 


 

  1. Un nyctalope, dans la pénombre, ne perçoit pas les couleurs mais seulement la forme des objets par différence de luminosité.
  2. Nom malgache du camphrier dont on extrait des huiles essentielles
  3. bière
Bernard 27/01/2015


28/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 182 autres membres