Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier du 27/01/2015 par Véronique

Au jardin parfumé de fraise et de vanille, une abeille paresseuse procrastinait. Toutes les fleurs l'appelaient, mais elle ne se sentait pas encore assez fébrile pour les courtiser. Par contre, le  bourdon, vieux mousquetaire des lieux, n'hésita pas. En bon gros nyctalope, il avança comme un félin, ce qui n'était pas trop son genre le jour, vers la fleur encore éclose du ravintsare. Faut dire que cette fleur, aux vertus généreuses, s'offrait à toute sorte d'alambics. Et pourtant, les radars en panne, jouant un peu trop à rase-motte, le bourdon percuta une bouse lâchée par un pauvre hère à la coloscopie peu orthodoxe. Comme nous l'avons dit plus haut, ravintsare ne rechigna pas à la besogne et recueilli l'insecte dans un falbala de pétales exaspérés.

 

Véronique 27/01/2015



29/01/2015
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 96 autres membres