Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Je suis une trace...

Je suis une trace laissée sur le grain d’une page, je vis au présent, l’avenir je ne le connais pas ; le passé je ne l’ai plus...

Il s’est envolé dans le vent glacé mélangeant les pages déjà écrites pour les éparpiller aux quatre coins d’une histoire volée. Lorsqu’ils sont arrivés avec leurs fusils et leurs bâillons, ils l’ont ligoté puis jeté dans un trou noir et froid. J’ai vaincu la peur et l’obscurité, j’ai fermé la porte aux souvenirs mauvais. Me voilà neuf. À présent, j’avance comme un nouveau-né. Insouciant, léger, je me laisse prendre par vous ma mie adorée, je vous étreints et nous coulons nos pas dans l’encre rouge braise d’un tango qui s’écrit sur le grand livre ouvert.

 

Véro



10/11/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 161 autres membres