Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

l'atelier du 25/11/2014

26/11/14 ronde de mots

L’incertitude des jours à venir rendait Paul joyeux. Il ne savait pas dans quelle ville il allait vivre ni quel job il allait trouver. Chaque minute était précieuse.

Ainsi rêvait-il en buvant son café.

Soudain, il posa la tasse sur le guéridon, dégringola les escaliers à toute allure et se précipita vers le meuble de la cuisine.
Fébrile, il essaya d’ouvrir le tiroir du haut, mais celui-ci résistait. Il tira, poussa avec force. Quand enfin il réussit, il découvrit un vieux poireau tout pourri oublié depuis des semaines sûrement.

Mais où avait-il mis son violon ? C’était incroyable d’être aussi insouciant. Il fallait qu’il joue quelques morceaux pour accompagner ces moments si rares.

 

Les caprices du destin

 

Le chaman Isidoro était vénéré de tout le village.

Guérisseur et devin, les indiens venaient le consulter pour une rage de dents, une blessure, ou pour connaître les oracles.

Ces derniers temps, ses pouvoirs avaient brusquement décliné. Il s’était trompé dans son diagnostic et ses prévisions s’étaient révélées fausses.

Depuis 40 ans, Isidoro avait rempli sa tâche avec conscience et succès et les villageois n’entreprenaient rien sans l’avoir préalablement consulté.

Quand il se rendit compte que ses pouvoirs faiblissaient, il prépara une mixture de plantes de la forêt. Il la laissa mijoter sur le feu de longues heures. La recette, gardée secrète depuis des temps anciens, allait lui rendre ses pouvoirs, c’était sûr.

Mais le destin, tout comme les femmes dit-on, était capricieux. Pendant qu’il récitait ses formules magiques devant le chaudron, une jeune Indienne se joignit à lui.



18/12/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 176 autres membres