Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

La ronde de mots d'Odile

Marc est un ivrogne bourré mais heureux.

Il tient la bouteille dans ses bras, et  danse la valse sur le trottoir.

Puis, il cherche des  allumettes et part déclarer son amour à la belle Paulette. Le coucou  volette autour de lui et roucoule une  romance.

 

Le chemin  est long et Marc titube.

Le héron aux yeux bleus qui l accompagne essaie de garder la tête haute. L’affaire est d’importance.

 

Dans la forêt le sapin scintille et les arbres saluent  leur passage. La petite équipe croise un père qui gueule haut et fort contre son fils.  L’enfant effrayé part en courant.

Il ne veut plus qu’il lui rende visite car à chaque fois il se fait crier dessus. La vue de ce spectacle chagrine Marc. D’un coup il dessaoule et se dit « plus faim j’ai .. mon cœur ne bat plus ».

 

Notre  petite bande arrive enfin devant la maison de Paulette. Elle est devant sa porte ; A sa vue Marc sent ses forces l’abandonner. Il pose un genou à terre, lui prend fébrilement la main. Et d’une voix atone lui murmure « Paulette, je tremble de peur, je ne suis plus rien. Ton amour est il plus fort que le mien ? Sauras-tu me requinquer et me revigorer ? Car tu vois le Roi est fatigué ».


Paulette est surprise par cette déclaration d’amour. Un saoulard qui la baratine. Elle n’a jamais vu ça. Quelle honte ! Elle détourne le regard de cette bande de bras cassés et  se dit « je vais plutôt aller rendre visite à Anna qui a des pommes ».


A cette douce pensée le chat s’envole ;

 

Odile 18/12/13



28/12/2013
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 177 autres membres