Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

L'atelier du 26/05/2015

 

1°) Anagramme :

a)      Catherine Gris-Misery

b)      20 mots : chat – gris – mité – cran – sire – rien – Rita – gras – race – thym – Sète – nage – cité – rite – cris – gare – mère – rime – rein – rate.

c)      Un petit chat gris tout mité et pas bien gras, de race inconnue se promenait loin de la cité de Rita. Elle entendit ses cris près de la gare de Sète, alors qu’elle rentrait chez elle après ses opérations de la rate et du rein. Comme il ne sentait pas bon, elle le lava avec un peu de shampoing à la fleur de thym. Il avait du cran, et peur de rien, car même la nage dans la baignoire ne l’effraya point. Quand elle eut fini le rite de la douche, elle lui donna le joli nom de Sire et devint sa mère à compter de ce jour-là. Depuis elle rime avec bonheur leurs tendres échanges.


2°) 16 mots :

a)      Besoin – Espoir – Amitié – Voyager – Écrire – Peindre – Collage – Bijoux – Lumière - Oiseau Vent – Voilier – Amour – Rencontre – Aventure – Souvenirs

 

b)      Associations :

                                       1                    2                        3                          mot final

Écrire – souvenirs --> histoire

voilier – aventure  --> découverte      

                                                        aventure

Besoin – voyager  --> oxygène                                 respiration

Collage – bijoux    --> loisirs

                                                         détente

Amour – vent        --> vital                                                                         AVANCER

Amitié – rencontre --> confort

                                                         vie

Peindre – lumière  --> envie                                      passé

Espoir – oiseau     --> liberté

                                                         expérience


 

c) Quand vous avez trouvé le mot final, écrire une histoire qui mettra ce mot en situation. Sur le thème suivant : « Une jeune prostituée gracieuse aime la joie.

 

Sarah marche et ondule le long du trottoir. Ses hanches gracieuses soulignent le bitume d’une ode à la joie. Elle est fière d’être une fille de joie. Pour elle, ce n’est pas une insulte, plutôt une reconnaissance.

 

Lui, sombre et taciturne, veille avec un air sinistre, de loin, sur la jeune beauté. Il se veut ombre bienfaisante et pourtant…

C’est lui qui, trois ans plus tôt, l’a sortie de sa Nièvre natale pour en faire une belle-de-nuit. Aujourd’hui, c’est celle de ses filles qui lui rapporte le plus. Tous les clients se l’arrachent. Ils sont déjà trois à lui avoir proposé une fortune pour qu’il lui rende sa liberté.

 

Un maquereau qui s’amourache d’une de ses nanas cela ne s’était pas encore vu dans le quartier, et pourtant… Il en crève à chaque fois qu’elle suit un client. Il voudrait qu’elle arrête, mais elle y a pris goût. L’autre soir, elle lui a dit qu’elle était la docteure des âmes en peine et vu son taux de fréquentation c’est surement ce que les clients ressentent. Il faut qu’il trouve un moyen de la sortir de là sans perdre la face devant les autres filles.

 

Maridan 26/05/2015



04/06/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 98 autres membres