Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

les contes de Daniel

L’oiseau du malheur

 

Moi, fils du Padiza, l’ombre de Dieu sur la Terre, j’attends avec impatience de régner.

-         Doucement, lui dit son tuteur, pour l’instant tu n’es que l’ombre de l’ombre ! Ne t’emballe pas !

-         Mon père est parti à la guerre, et je sais qu’il ne reviendra pas. Je suis libre comme l’air.

-         Jeune présomptueux, que fais-tu des oiseaux ? Ils sont plus libres que toi !

-         Comment oses-tu me défier ?

-         Mais quelle est cette clameur ? pourquoi ces visages tristes ? Hélas ! Notre sultan est mort au cours de la campagne.

-         Ah ! Je le savais bien. A présent, je vais voler de mes propres ailes. D’abord toi, précepteur arrogant, je te chasse du palais. Amenez-moi des musiciens, des acrobates et du vin. Voilà qui me permettra de planer sur mon empire ! Au diable ! Les donneurs de soi-disant bons conseils, festoyons gaiement ! De l’air, de la lumière, ouvrez les portes et fenêtres du palais. Je me sens léger, léger et je vais fendre les airs, une coupe à la main.

 

Il s’avança tout au bord d’une haute terrasse, bondit et tomba lourdement. Tel fut le destin du fils du grand Soliman, connu dans l’histoire, sous le nom de « l’ivrogne ».

 

Daniel 21/05/2014

 

Oiseaux

 

Oiseaux ! J’aimerais vous imiter, tous, grands et petits, proies et prédateurs. Je vous envie de vous voir évoluer en toute liberté. Voilà quelles étaient les pensées du fils de la favorite de Soliman, celui qui devait régner plus tard.

Pourquoi l’homme ne peut-il s’arracher à la Terre, voguer dans l’espace sans limite ?

-         Pourrais-tu, toi mon précepteur savant, me fabriquer des ailes pour voler avec les créatures de l’air ?

-         Hélas ! Elles ne te tiendraient pas longtemps collées à ta peau ! Tu n’es pas fait pour dominer les airs.

-         Comment ! Ne suis-je pas le souverain des trois continents, nos navires parcourent les mers et l’air me serait interdit ! Et cette lune qui me nargue, là-haut ! Ne puis-je rien contre elle ? J’aimerais étendre mon royaume au-delà de tout ce qu’ont fait Alexandre et César. Je veux les dépasser.

-         Tu n’es qu’un enfant, le rêve et la réalité sont deux choses différentes. D’ailleurs qui connait le fond de la mer ? Nous en sillonnons seulement la surface. Qui pourrait dire ce qui se trouve là-dessous ? Et puis, as-tu jamais pu voir des oiseaux dans la lune ? Eux-mêmes sont limités.

-         Ne suis-je pas tout puissant ? Alors, je te fais une proposition, laissons cette petite méditerranée, simple mare à canards, et faisons face au grand océan.

 

Sitôt dit, sitôt fait. L’enfant ravi fut installé sur une plage où l’on avait placé un grand trône.

-         Regarde et apprend.

-         Mais il ne se passe rien

-         Patiente et tu verras !

-         Je m’ennuie à ne rien faire.

-         Attends encore un peu !

-         Mais que se passe-t-il ? La mer avance-t-elle pour de bon ?

-         On appelle cela la marée, et tous les navigateurs le savent. La mer monte et se retire selon son caprice et personne, ni sultan, ni esclave, n’échappe à cette loi. Regarde autour de toi. Aucune maison, aucun palais ne se dresse sur la plage. Tu me dis savant. Mais je ne sais que peu de choses, mais certains esprits supérieurs disent que la lune que tu voulais  défier, y est peut-être pour quelque chose. Tu l’as peut-être offensée par tes paroles étourdies et elle te montre sa puissance et son pouvoir. Tu ne pourras jamais ordonner aux vagues de se retirer. N’écoute pas ces gens qui te répètent que tu peux tout, peut-être espèrent-ils une pièce d’or ? Ne cherche pas l’impossible. Fais ce qui est en ton pouvoir qui est grand, mais non infini. Reste dans le monde du raisonnable.

 

L’enfant songeur ne trouva rien à répondre. Mais il se coucha à la pensée qu’il pourrait chasser beaucoup d’oiseaux, pour les punir de n’avoir pu lui décrocher la lune et les étoiles.

 

Daniel 21/05/2014

 



21/05/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 141 autres membres